ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Nations Unies - Commission de consolidation de la paix

Partenariats

Le Bureau d’appui à la consolidation de la paix (BACP) travaille en étroite collaboration avec le système de l’Organisation des Nations Unies et avec d’autres pour assurer à l’échelle de l’ONU la cohérence des politiques à l’égard de consolidation de la paix. Dans ses efforts pour se concentrer de plus en plus sur le renforcement de son soutien à la Commission de consolidation de la paix, le BACP tente de trouver de nouvelles façons de rassembler les acteurs essentiels dans les secteurs publics et privés, et au sein de la société civile. Dans cet esprit, le BACP a établi des partenariats avec un certain nombre d’organisations internes et externes au système de l’ONU, pour renforcer davantage les processus de consolidation de la paix et parvenir aux meilleurs résultats dans les pays inscrits à son ordre du jour. Voir ci-dessous quelques-uns de ces partenariats :

ONU-Banque mondiale

Le Secrétaire général et le président de la Banque mondiale Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à d.) et le Président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim.

Photo ONU / E. Debebe

Le partenariat étroit entre la Banque mondiale et les Nations Unies remonte à un accord de 1947, dans lequel la Banque mondiale était définie comme une institution spécialisée indépendante du système de l'ONU. Les efforts récents de partenariat dans les régions sortant de conflit ou en situation fragile sont fondés sur le Cadre de partenariat de 2008 entre l'ONU et la Banque mondiale pour les situations de crise et d'après crise EN, qui a conduit les organisations à des principes d'engagement pour une réponse plus efficace et plus durable, en s'appuyant sur la complémentarité et l'interdépendance, et en insistant sur une approche intégrée liant les questions de politique, de sécurité et de développement.

Le Fonds d'affectation spéciale ONU-Banque mondiale pour les situations fragiles et touchées par un conflit a été mis en place en 2010 et ce fonds multipays et multidonateurs a pour but de soutenir les activités du partenariat. Le financement est actuellement fourni par les gouvernements de la Suisse et de la Norvège. Supervisé par un Comité de pilotage mixte ONU-Banque mondiale, le fonds a soutenu la mise en place de projets communs, tels que l’évaluation des besoins en situations postconflictuelles (PCNA), un dialogue accru sur les mécanismes de financement, tels que Fonds d’affection spéciale multidonateurs, et la mise en œuvre de nombreuses initiatives conjointes dans les pays en crise et après les conflits, où la Banque mondiale et l’ONU optimisent leurs avantages comparatifs d’analyse, techniques, financiers et de gestion de projets pour soutenir les efforts de reconstruction.

Pour en savoir davantage, voir la Note de ressources des Nations Unies sur le travail avec la Banque mondiale dans les situations fragiles et touchées par les conflits.PDF

Des informations sur le Fonds d’affection spéciale pour le partenariat ONU-Banque mondiale, ainsi que des modèles et des exemples, sont disponibles en ligne EN.

Pour obtenir plus d'informations, veuillez contacter M. Jago Salmon, Conseiller salmon@un.org

ONU Femmes - une consolidation de la paix qui prend en compte l'égalité des sexes

Un programme de trois ans entre ONU Femmes et le Bureau d'appui à la consolidation de la paix (BACP) a pour objectif de rendre le travail de consolidation de la paix de l’ONU mieux adapté aux besoins et aux droits des hommes ainsi que des femmes, et à permettre aux femmes de participer efficacement aux efforts nationaux de paix et de reconstruction. Le programme fournira un large soutien aux acteurs de la consolidation de la paix au niveau national, régional, ainsi qu’au Siège de l’ONU. Les objectifs sont de permettre aux organisations féminines de consolidation de la paix à participer plus directement à la planification nationale pour le rétablissement et la paix durable, de soutenir des programmes d’après conflit dans des domaines, tels que le relèvement économique et l’état de droit soient plus sensibles aux besoins et aux droits des femmes et de veiller à ce qu’un minimum de 15% des dépenses d’après conflit soient consacrées aux besoins des femmes en terme de rétablissement économique, d’égalité des genres et d’autonomisation.

Dialogue international sur le renforcement de l'État et la construction de la paix

Chefs tribaux pendant une réunion Des chefs tribaux des derniers rapatriés du Soudan du Sud dans l'État du Nord Bahr el Ghazal.

Photo ONU/P. Banks

Le Dialogue international sur la consolidation de la paix et le renforcement de l’État offre un programme aux pays fragiles et touchés par les conflits et leurs partenaires de la communauté internationale afin de partager des expériences dans les domaines de la consolidation de la paix et du renforcement de l’État; il permet de rassembler et de  parler des bonnes pratiques et des contraintes à surmonter afin de fournir une assistance internationale efficace visant à la consolidation de la paix et au renforcement de l’État; il permet d’identifier un ensemble d’objectifs réalistes en matière de consolidation de la paix et de renforcement de l’État qui pourraient guider les partenaires nationaux et internationaux; et renforce la confiance entre les pays et les organisations participantes.

Le dialogue, qui a débuté en 2008, comprend actuellement une quarantaine de partenaires au développement, des organisations internationales et les pays fragiles et en conflit. Il a conduit notamment à la création du G7+, un forum indépendant et autonome des pays et des régions fragiles et touchés par les conflits. Les grandes étapes de ce Dialogue comprennent les deux réunions mondiales qui se sont tenues à Dili, au Timor Leste, en avril 2010 et à Monrovia, au Libéria, en juin 2011; celles-ci ont abouti à des initiatives importantes de l’établissement de normes, dont la Déclaration de Dili, la Feuille de route de Monrovia sur la consolidation de la paix et le renforcement de l’État et le New Deal pour l’engagement dans les États fragiles.

Pour en savoir davantage, consultez tous les documents sur le site du Dialogue international.

Interpeace

Chefs tribaux pendant une réunion

Interpeace EN est une organisation qui travaille à renforcer la capacité des pays affligés par la violence à gérer leurs conflits sans recourir à la violence ou à la force, contribuant à l’augmentation de la confiance au sein de la société et celle dans les institutions politiques. Le principal mécanisme de ce partenariat sera un projet conjoint. Un membre d’Interpeace a été détaché auprès du BACP pour mettre tout le savoir-faire d’Interpeace à la disposition des efforts de consolidation de la paix des Nations Unies, fournissant une expertise déterminée par la demande, des pratiques de facilitation et de la gestion des projets. Grâce à sa présence sur le terrain, Interpeace aidera, entre autres, à engager toute la société dans l’établissement des priorités des initiatives de consolidation de la paix, à renforcer le développement des capacités des partenaires nationaux afin qu’ils puissent jouer un rôle plus important dans le processus de consolidation de la paix, et à faciliter l’élaboration et la dissémination des bonnes pratiques et des leçons tirées des expériences sur le terrain.

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU