Nations Unies - Bureau d'appui à la consolidation de la paix

À propos du Bureau d'appui à la consolidation de la paix

La Sous-Secrétaire générale à l'appui à la consolidation de la paix

Judy Cheng-Hopkins et Ban Ki-moon Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, rencontre Judy Cheng-Hopkins, de Malaisie, la nouvelle Sous-Secrétaire générale à l'appui à la consolidation de la paix.

Photo ONU/Mark Garten

Judy Cheng-Hopkins a été nommée Sous-Secrétaire générale à l'appui à la consolidation de la paix (et chef du BACP) le 17 avril 2009 par le Secrétaire général Ban Ki-moon.

Avant de rejoindre le BACP à New York, Mme Cheng-Hopkins a une longue et brillante carrière au sein de l'ONU couvrant plus de 30 ans, dans les domaines humanitaires et de développement en Afrique et en Asie, dont 10 ans passés sur le terrain en Afrique. De février 2006 à août 2009, Mme Cheng-Hopkins a été Haut Commissaire adjointe des Nations Unies pour les réfugiés, participant à l'élaboration des politique du HCR pour les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays (PDI), et pour le rapatriement et la réintégration des PDI et des réfugiés.

Auparavant, de 1997 à 2000, Mme Cheng-Hopkins a été Directrice du Bureau Asie et Europe de l'est du Programme alimentaire mondial (PAM), position d'où elle a supervisé certaines des plus importantes opérations effectuées durant cette période par le PAM , en République populaire démocratique de Corée et au Kosovo, ainsi que la mise au point et la gestion d'une stratégie innovatrice du PAM pour une sortie progressive de Chine.

Encore plus tôt dans sa carrière, Mme Cheng-Hopkins a travaillé pendant 10 ans en Afrique pour le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), d'abord en Zambie (1982-1988), puis au Kenya (1988-1992). Elle a également été Sous-administratrice adjointe du PNUD pour l'Afrique (2002-2003) et vice-secrétaire exécutive du Fonds d'équipement des Nations Unies, de 1993 à 1997.

Mme Cheng-Hopkins est titulaire d'une maîtrise en relations internationales de l'Université américaine de Columbia (1978). Elle est également diplômée de l'Université de Haute Bretagne à Rennes (France) et de l'Ecole de commerce de l'Université de Harvard.

Mme Cheng-Hopkins est de nationalité malaisienne et est la première ressortissante de son pays à figurer sur la liste des « Dix femmes les plus puissantes au sein de l'ONU » du magazine Forbes. Elle est mariée au Dr. Thomas J. Hopkins, et mère de deux filles.

À propos du Bureau d'appui à la consolidation de la paix (BACP)

Le BACP a été mis en place pour aider et appuyer la Commission de consolidation de la paix sous forme de conseils stratégiques et d'orientations politiques, pour administrer le Fonds pour la consolidation de la paix, et pour servir le Secrétaire général en coordonnant les efforts de consolidation de la paix déployés par les agences et programmes des Nations Unies.

Dans leurs résolutions A/RES/60/180 PDF et S/RES/1645(2005) PDF créant la Commission de consolidation de la paix, l'Assemblée générale des Nations Unies et le Conseil de sécurité demandent « au Secrétaire général de créer au Secrétariat, dans les limites des ressources disponibles, un petit bureau d'appui à la consolidation de la paix formé d'experts dans ce domaine et chargé d'aider et d'appuyer la Commission ». Le Bureau comprend une section de soutien à la Commission de consolidation de la paix, une section des politiques et de la planification et une section de financement pour la consolidation de la paix.

Le BACP aide à maintenir la paix dans les pays touchés par un conflit en mobilisant un appui international en faveur des efforts nationaux de consolidation de la paix. Le Bureau encourage une approche cohérente et coordonnée du système des Nations Unies à la consolidation de la paix, en facilitant des discussions sur des thèmes liés à la consolidation de la paix, notamment lors des réunions régulières du Groupe de haut niveau pour la consolidation de la paix et du Groupe de contact pour la consolidation de la paix. Cet appui est ancré sur le rôle du Bureau en tant que centre de connaissances et disséminateur d'enseignements tirés de l’expérience et de pratiques optimales en matière de consolidation de la paix, dans le but d'obtenir des résultats.

Soutien à la Commission de consolidation de la paix

L'Assemblée générale L'Assemblée générale débat de la Commission et du Fonds de consolidation de la paix..

Photo ONU/Sophie Paris

Le Bureau joue le rôle de secrétariat de la Commission de consolidation de la paix (CCP) et fournit un appui à ses activités et dans la mise-en-œuvre de son mandat. Cela comprend la préparation d'analyses de contexte, de données et de notes de synthèse pour les réunions du Comité d'organisation et pour les formations de pays, une aide à la préparation du rapport annuel de la Commission, ainsi que consigner les résultats de toutes ses réunions, formelles et informelles. Le personnel du BACP apporte un appui aux configurations spécifiques à un pays, une assistance dans la formulation des plans de travail des formations et dans la documentation de leurs activités. Avec l'aide du Département de l'Assemblée générale et de la gestion des conférences, le BACP prête également son assistance à la planification et à la gestion du calendrier des réunions de la CCP.

Par cette stratégie, le BACP vise à fournir à la Commission des éléments d'analyse et de savoir pour aider celle-ci dans son engagement dans les pays à son ordre du jour. Ceci comprend la fourniture d'informations et d'analyses stratégiques afin d'aider la CCP à développer et améliorer ses instruments d'engagement, analyser les progrès accomplis dans la mise-en-œuvre des engagements pris, lever les obstacles et identifier des opportunités pour des plaidoyers, dans le but de mobiliser des ressources supplémentaires pour ces pays.

Le Fonds pour la consolidation de la paix

L'Assemblée générale et le Conseil de sécurité ont demandé au Secrétaire général de créer un Fonds pour la consolidation de la paix EN permanent et pluriannuel, pour la consolidation de la paix post-conflit. Le Secrétaire général a placé entre les mains du chef du Bureau d'appui à la consolidation de la paix la responsibilité de gérer le Fonds et de coordonner tous les aspects du travail et des programmes devant être financés par le Fonds, tout en reconnaissant le rôle et les responsabilités particulières des autres parties prenantes. Dans cette optique, il incombe au BACP de faire en sorte que le soutien des Nations Unies à la consolidation de la paix réponde directement aux besoins du pays, grâce à un financement par le Fonds qui soit à la fois rapide, catalytique et axé sur les résultats, et d'aider à améliorer la qualité de la planification de la consolidation de la paix au sein du système des Nations Unies. Voir la Foire aux questions sur le Fonds.

Emplois et stages

Pour obtenir des informations sur les possibilités d'emploi ou de stages au Bureau d'appui à la consolidation de la paix, veuillez consulter le site internet des offres d'emploi de l'ONU