ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Améliorer l'efficacité énergétique des villes en Bulgarie

Script

NARRATION: 1. Sofia, comme bien d'autres villes d'Europe de l'Est, est entourée de propriétés de logements préfabriqués tentaculaires construits durant l'époque socialiste. Plus de 60% de la population vit dans des immeubles comme celui-ci. (13”) 2. Dans le temps, les prix bas de l'énergie n'avaient aucune importance et personne ne se souciait de l'efficacité énergétique. Un grand nombre d'immeubles sont maintenant délabrés et utilisent souvent 30% plus d'énergie que les logements des pays d'Europe occidentale. (14”)

3. Nikolai Stoichev vit avec sa famille au dixième étage d'un bloc en préfabriqué. (5”)

NIKOLAI STOICHEV (en roumain): « La température était aussi basse à l'intérieur de ces immeubles qu'elle l'était dans la rue. Il fallait réparer le pâté d'immeubles et les toits tous les deux ans, et nous ne pouvions plus nous permettre de faire ces réparations continues pour pouvoir rester au chaud. » (11”)

NARRATION: 4. L'admission générale de ces dernières années a été de reconnaître qu'il fallait arrêter la détérioration, mais peu d'immeubles ont été rénovés. Avec l'augmentation des prix de l'énergie, beaucoup d'habitants se sont mis à coller des panneaux isolants sur les murs extérieurs, mais les résultats sont mitigés. La CEE, la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe, œuvre avec des partenaires locaux pour améliorer ici l'efficacité énergétique. Paola Deda dirige ce programme. (26”)

PAOLA DEDA (en anglais): « Nous faisons le point de la situation du pâté d'immeubles en question et nous suggérons des solutions pour améliorer l'efficacité énergétique ainsi que pour améliorer la vie des foyers dans l'immeuble. » (11”)

NARRATION: 5. En isolant les murs et les plafonds, en remplaçant les vieilles fenêtres et les portes, et en améliorant les systèmes de chauffage, les immeubles peuvent augmenter leur efficacité énergétique. Ce processus est appelé le « rétrofitage ». (15”)

6. Chaque famille du bloc de Nikolai a payé 4.000 dollars américains pour les rénovations. Mais comme les factures d'énergie ont baissé de moitié, cette somme peut être récupérée en moins de deux ans. (11”)

NIKOLAI STOICHEV (en roumain): « Maintenant que le travail est terminé sur ce pâté d'immeubles, on peut vraiment sentir l'effet de l'isolation. Nous avons tous l'impression de vivre dans une nouvelle bâtisse. » (11”)

NARRATION: 7. Plus de la moitié des gaz à effet de serre d'une ville sont émis par les immeubles. Les économies faites ici offrent donc une excellente opportunité pour réduire l'empreinte carbonique de la ville. (9”)

PAOLA DEDA (en anglais): « Les immeubles sont extrêmement importants dans la réduction de la pollution. Plusieurs études calculent le taux exact de pollution de ces immeubles. Le comité intergouvernemental sur le changement climatique a identifié le secteur du bâtiment comme le secteur où les plus grandes économies pourraient être faites. » (21”)

NARRATION: 8. Le rétrofitage de tous les vieux logements de la Bulgarie va prendre du temps, mais on espère que la réduction de l'énergie et des émissions de carbone - ainsi que les économies d'argent - ouvriront ici la voie à une attitude plus verte pour les millions d'autres familles de cette région qui vivent dans des situations similaires. (16”)

9. Ce reportage a été préparé par Amelia Shaw et Blagoje Grujic pour les Nations Unies. (4”)