ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

La Grenade face aux changements climatiques

Script

NARRATION: 1. Des niveaux d'eau qui montent ... des orages plus violents ... un littoral qui disparaît ... . (9.5”) 2. Ce sont tous des signes du réchauffement global. Les températures variables et les modèles climatiques irréguliers plongent maintenant le monde dans le chaos, et les petites îles vulnérables des Caraïbes sont les plus touchées. (13.5”)

3. La Grenade - aussi connue sous le nom de l'Île aux Épices est un pays dont la population ne compte que 100.000 habitants. Sa construction navale, ses noix de muscade et ses plages immaculées ont une très bonne réputation. (13”)

4. Il y a cinq ans, l'ouragan Ivan s'est abattu sur ce paysage pendant six heures d'affilée. Les récoltes ont été détruites et des maisons se sont écroulées. (9”)

5. Le choc a été intense. Le dernier ouragan mortel qui s'était abattu sur la Grenade avant Ivan était arrivé en 1955. (7”)

PHILBERT ANDREWS (en patois): « J'avais déjà connu ça avec ma mère quand nous étions à l'école. » (4”)

NARRATION: 6. Puisqu'aucun ouragan ne s'était abattu sur l'île depuis 50 ans, les habitants de la Grenade comme Philbert Andrews ne se faisaient plus de soucis. Ils ne s'étaient pas du tout attendus à ce qu'Ivan les attaque aussi furieusement en 2004. Nous avons demandé à Philbert s'il a eu peur ... (14”)

PHILBERT ANDREWS (en patois): « Si j'avais peur? Si vous m'aviez servi un repas, je n'aurais pas pu le manger. Tout le monde avait peur. Je ne vous mens pas. » (8”)

NARRATION: 7. Ces insulaires pensaient être en sécurité parce que la Grenade se trouve au sud de la zone de passage des ouragans. Mais ceci est en train de changer. (7”)

CROFTON ISAAC (en anglais): « S'il y a un changement climatique global, le positionnement de la zone de passage des ouragans doit être redéfinie. » (9”)

NARRATION: 8. Crofton Isaac est un biologiste marin qui pense que les nations comme la Grenade qui n'étaient pas touchées par les ouragans auparavant doivent désormais s'attendre à devenir les victimes d'orages de plus en plus violents. (9.5”)

9. Les deux industries principales de la Grenade - le tourisme et l'agriculture ont été dévastées par l'ouragan Ivan. (7”)

JOHN BRANCH (en anglais): « Avec Ivan, les vents ont déferlé sur la maison et l'ont complètement détruite. J'ai dû m'enfuir en courant vers mon garage que nous avons maintenant reconverti en maison. » (12”)

NARRATION: 10. Non seulement sa maison a été détruite, mais John Branch, un propriétaire de plantation, a aussi perdu 95% de sa récolte de noix de muscade. Il vit à Saint Georges, la capitale et il fait tous les jours un trajet de 40 minutes en voiture pour gérer son affaire d'épices dans sa propriété de 243 hectares. (19”)

NARRATION: 11. L'économie de la Grenade dépend énormément des noix de muscade, et la propriété de John Branch en produisait bien plus que n'importe quelle autre ferme de ce pays. Avant Ivan, la récolte de John produisait près d'une demi tonne par semaine, mais maintenant elle produit à peine plus qu'une fraction de ce chiffre. (15.5”)

JOHN BRANCH (en anglais): « Pour retrouver une production réellement économique et pleine, il faudra attendre une dizaine d'années avant que les muscadiers n'arrivent à maturité. » (7”)

NARRATION: 12. En attendant que ses muscadiers repoussent, le peu qu'il arrive à récolter est vendu aux touristes. (6”)

13. Sa perte est un coup dur pour lui et pour l'économie nationale. Malgré cela, le Gouvernement de la Grenade encourage les cultivateurs à commencer à replanter leurs arbres. Des prêts et des bourses ont été approuvés pour le déblaiement des terres, et la plupart des propriétaires fonciers ont remis leurs propriétés en état. (17”)

14. Mais il reste beaucoup à faire pour que la Grenade puisse résister au prochain orage. Elle doit protéger ses écosystèmes afin de minimiser l'érosion du littoral, tout particulièrement avec les mangroves qui servent de barrières contre l'intrusion de l'eau salée. Glynis Roberts, ministre du tourisme. (18”)

GLYNIS ROBERTS (en anglais): « Rien que dans ma circonscription, nous avons perdu plus d'un hectare et demi d'un côté, et peut-être aussi un hectare de l'autre. » (8”)

NARRATION: 15. Un projet est en plein développement pour ressusciter les mangroves et des barrières côtières ont été construites pour retenir la mer. (8”)

16. L'aide va peut-être arriver bientôt à la Grenade et dans les autres petites îles car les dirigeants du monde se réunissent pour trouver le moyen de réduire les gaz à effet de serre. En attendant, les habitants de la Grenade se préparent pour le prochain gros orage qui pourrait bien arriver à n'importe quel moment. (18”)

17. Ce reportage a été préparé par Mary Ferreira pour les Nations Unies. (3”)