ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Le Vietnam, entre sécheresses et inondations

Script

NARRATION: 1. Septembre 2009. Le typhon Ketsana s'abat sur le Vietnam. 162 personnes meurent et 14 sont portées disparues. À cause du réchauffement global, le climat du Vietnam est devenu complètement imprévisible. Beaucoup de cultivateurs ont souffert d'inondations catastrophiques. (23”) LANH NGUYEN (en vietnamien): « Tout ce que nous avions a été détruit par les inondations. » (3”)

NARRATION: 2. Lanh Nguyen a 50 ans et elle est mariée avec Phi depuis 30 ans. Ils disent que le changement climatique a transformé leurs vies. (9”)

PHI NGUYEN (en vietnamien): « Nous sommes très touchés parce que les récoltes ne suffisent pas pour alimenter la famille. » (4”)

NARRATION: 3. La température moyenne a augmenté d'un demi-degré Celsius au Vietnam durant ces 50 dernières années. Ce changement apparemment anodin est la cause de variations climatiques extrêmes comme l'augmentation des inondations durant la saison des pluies et la sécheresse intense durant la saison sèche. (16”)

PHI NGUYEN (en vietnamien): « Durant cette saison de récolte, le riz ne s'est même pas toujours ouvert. » (4”)

NARRATION: 4. Puisqu'il ne peut plus compter sur ses récoltes, Phi part de chez lui deux mois par an pour travailler dans le bâtiment. (6.5”)

PHI NGUYEN (en vietnamien): « Si je restais chez moi, il n'y aurait pas assez d'argent pour envoyer les enfants à l'école. » (4”)

NARRATION: 5. Les longues absences de Phi sont dures pour son épouse Lahn. Tous les travaux du ménage et toutes les responsabilités lui sont tombées dessus. (8”)

LANH NGUYEN (en vietnamien): « Quand il n'est pas là, c'est très dur pour moi de travailler aux champs toute seule. Je travaille dehors tout le temps. » (3”)

NARRATION: 6. Au Vietnam, tout le monde souffre d'un climat plus chaud et imprévisible, mais il est évident qu'un certain groupe en souffre le plus. (7”)

LANH NGUYEN (en vietnamien): « Bien sûr, les femmes sont plus touchées que les hommes. C'est malheureux, mais c'est nous qui devons nous soucier de tout. » (8”)

NARRATION: 7. Un grand nombre de voisines de Lanh doivent aussi se débrouiller pour s'en sortir. (4”)

BRUCE CAMPBELL (en anglais): « Les femmes portent le fardeau démesuré de la tare du changement climatique. » (4.5”)

NARRATION: 8. Bruce Campbell est le représentant au Vietnam du FNUAP, le Fonds des Nations Unies pour la population, et il pense que l'expérience des femmes avec les problèmes du réchauffement global leur donne une compréhension unique des solutions possibles. (11”)

BRUCE CAMPBELL (en anglais): « Les femmes ont plus de savoir-faire et d'expérience pour s'adapter à la pauvreté et au changement climatique. Nous devons donc leur faire partager cette sagesse. » (8”)

NARRATION: 9. Et, d'après lui, ceci ne s'est pas encore fait. Ni au Vietnam, ni sur la scène mondiale. (6.5”)

BRUCE CAMPBELL (en anglais): « Les femmes ne sont pas aussi bien représentées qu'elles devraient l'être dans ce dialogue. » (4”)

NARRATION: 10. Mais à moins que des solutions globales ne soient trouvées pour régler les défis locaux, provoqués les changements climatiques les Vietnamiens un peuple qui a déjà dû maîtriser tant de difficultés pourraient bien voir les progrès accomplis disparaître rapidement. (12.5”)

11. Ce reportage a été préparé par Susan Farkas pour les Nations Unies. (3”)