ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

L'aide alimentaire pour les victimes du tremblement de terre en Haïti

Script

NARRATION: 1. À la suite de l'énorme tremblement de terre qui a détruit Haïti, une des priorités d'urgence a été de faire parvenir l'eau et la nourriture aux survivants dont la plupart avait tout perdu. Mais les efforts étaient entravés par la dévastation monumentale des infrastructures comme l'explique Josette Sheeran, la directrice exécutive du Programme alimentaire mondial. (18.5”) JOSETTE SHEERAN (en anglais): « Ce sont les conditions logistiques les plus complexes auxquelles nous ayons jamais eu à faire durant une opération humanitaire. En plus de la destruction complète de la ville, les entrepôts se sont écroulés, les routes ont été fermées et les ports endommagés. C'est un véritable défi que d'arriver à faire parvenir les marchandises, y compris l'écoulement humanitaire de la nourriture, de l'eau et des médicaments. » (21”)

NARRATION: 2. Les organisations internationales avaient du mal à joindre les gens alors même que le désespoir augmentait chez les Haïtiens. David Wimhurst, porte-parole de la Mission de l'ONU. (8.5”)

DAVID WIMHURST (en anglais): « Dans ce genre de situation où les besoins sont considérables et les zones inaccessibles, les gens de certains endroits finissent par penser qu'ils ont été abandonnés alors que ce n'est pas le cas. Personne n'a été abandonné. » (14”)

NARRATION: 3. Le PAM, le Programme alimentaire mondial, a réussi à livrer aux environs d'un million de rations alimentaires en moins d'une semaine. (8.5”)

DAVID ORR (en anglais): « Le Programme alimentaire mondial apporte chaque jour de plus en plus de nourriture aux victimes du séisme. » (5.5”)

NARRATION: 4. David Orr du PAM se trouvait dans un camp de fortune à Port-au-Prince. (4.5”)

DAVID ORR (en anglais): « Ce convoi particulier est composé de trois camions qui transportent assez de biscuits riches en calories pour alimenter 25.000 personnes pendant 5 jours. » (7”)

NARRATION: 5. À la fin de la première semaine qui a suivi le séisme, le PAM et les autres agences d'aide ont distribué de la nourriture à 100.000 personnes par jour et ont ouvert plus de 200 points de distribution d'eau. (13”)

6. Pendant ce temps, dans un autre quartier de la ville dévastée, des gardiens de la paix boliviens ont eux-aussi distribué des rations alimentaires. Les gens attendaient patiemment dans des longues queues pour recevoir des plats de riz et de haricots. (11”)

JOSE TAVAREZ (en anglais): « Nous avons 7 ou 8 de ces camions pour distribuer la nourriture dans toute la ville. » (6.5”)

NARRATION: 7. Le Lieutenant Hendrick Jose Tavarez était en charge de cette opération. (3.5”)

HENDRICK JOSE TAVAREZ (en anglais): « En ce moment, nous distribuons de l'eau et de la nourriture à 500 ou peut-être même 1.000 personnes. » (7.5”)

NARRATION: 8. Ce pays est le plus pauvre de l'hémisphère occidentale et un tiers de cette population appauvrie au départ a été touchée par le désastre. Les efforts ont continué pour apporter l'aide vitale aux victimes au fur et à mesure que les couloirs aériens, maritimes et terrestres ont pu être réouverts. (17.5”)

9. Ce reportage a été préparé par Gill Fickling pour les Nations Unies. (4”)