ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Plural+: l'Alliance des civilisations

Script

SON INTER: WARDA

NARRATION: 1. Une histoire d'enfants racontée ... par des enfants. (3.5”) 2. ‘Warda' a été conçue, écrite et produite par un groupe de travail d'enfants palestiniens. Et c'est l'une des gagnantes de la première édition de PLURAL+, un concours vidéo pour la jeunesse internationale. Les participants ont entre 9 et 25 ans et ils ont partagé leurs idées sur l'immigration, l'identité et la diversité. (20”)

MARC SCHEUER (en anglais): « Ce sont les architectes du nouveau monde et ils sont la condition de son succès. » (4”)

NARRATION: 3. Marc Scheuer est le directeur de l'Alliance des civilisations de l'ONU qui avec la participation de l'Organisation internationale pour la migration a organisé l'évènement qui s'est tenu à New York. (11”)

MARC SCHEUER (en anglais): « Et c'est pourquoi nous accordons autant d'importance à ce qu'ils disent et que nous les aidons à réaliser leur rêve commun qui est vraiment celui d'un monde sans trop de tension entre les cultures. » (9.5”)

NARRATION: 4. Le sujet des histoires varie du trafic humain et l'exploitation des immigrants, aux problèmes posés aux jeunes immigrants, et à ce que l'on ressent quand on grandit différemment et qu'on est exclu de sa propre communauté. (17.5”)

GIULIA PERUZZOTTI (en italien): « Les gens doivent être divers. Je crois que c'est un droit universel. » (4”)

NARRATION: 5. Giulia Peruzzotti et Freddy Oganso sont deux des gagnants du concours pour les jeunes producteurs de vidéo. (5.5”)

FREDDY OGANSO (en anglais): « Notre film va amener des changements. » (2”)

NARRATION: 6. Un jury international composé de producteurs et réalisateurs renommés ainsi que de personnalités du monde médiatique a choisi les gagnants des différentes catégories d'âge. Nadine Labaki, un membre du jury et une réalisatrice libanaise primée, explique que les projets communiquent au-delà des frontières culturelles. (17.5”)

NADINE LABAKI (en anglais): « On n'a pas besoin de dire beaucoup, on n'a pas besoin de parler beaucoup, on n'a même pas besoin de comprendre la langue des autres pour comprendre profondément la nature de leurs problèmes. » (9”)

NARRATION: 7. Le concours a été principalement organisé par l'Alliance des civilisations, une initiative des Nations Unies qui a maintenant le soutien de plus de 90 pays. (9”)

JORDI TORRENT (en anglais): « Le but fondamental de l'Alliance est la paix, la paix durable, la paix qui est vraiment fondée sur le dialogue et sur les échanges culturels et religieux. » (7.5”)

NARRATION: 8. Jordi Torrent dirige le projet de PLURAL+. (3.5”)

JORDI TORRENT (en anglais): « Nous avons donc pensé que ceci était fondamentalement une opportunité pour nous de créer une nouvelle tribune, un nouveau lieu qui peut offrir aux jeunes la possibilité de pouvoir s'exprimer au niveau international. » (10”)

NARRATION: 9. Des étudiants locaux étaient aussi présents à New York pour la remise des prix, et les images qu'ils ont pu voir sur l'écran les ont apparemment fait vibrer d'émotion tout en initiant un dialogue important. (11”)

ÉTUDIANTE N 1 (en anglais): « Je pense que les gens sous-estiment l'habilité des enfants à saisir les concepts qui forment la trame de ces films. » (5”)

ÉTUDIANT N 2 (en anglais): « Chaque personne est différente à sa manière. » (2”)

ÉTUDIANT N 3 (en anglais): « Notre apparence ne compte pas car nous sommes tous pareils à l'intérieur. » (3”)

NARRATION: 10. Les vidéos gagnantes sont maintenant diffusées dans le monde entier. Le concours va continuer et il accepte déjà des inscriptions pour l'an 2010. Il continuera aussi à promouvoir les situations désespérées des jeunes du monde entier ainsi que leurs visions d'une société plus tolérante. Pour la productrice de vidéo Francesca Portalupi, le message est simple: (24.5”)

FRANCESCA PORTALUPI (en anglais): « Il ne faut pas avoir peur de parler de soi ni de s'adresser aux jeunes et aux vieux car on peut rendre les gens égaux quand on parle de leurs différences. » (9.5”)

NARRATION: 11. Ce reportage a été préparé par Camilo Freire pour les Nations Unies. (4”)