ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Egypte : les jeunes trouvent leur voix sur les réseaux sociaux

Script

NARRATION: 1. La Place Tahrir au Caire, la capitale de l'Égypte. Ceci est l'un des plus grands rassemblements depuis que la révolte a renversé le régime en place dans ce pays il y a quelques mois, à la fin janvier 2011. (15.5”) GEMY (en arabe): « Je n'aurais jamais imaginé voir ce que j'ai vu à ce moment là. J'ai été étonné par le nombre incroyable de gens qui sont venus protester à un même endroit. Les gens se sont finalement réveillés. » (10”)

NARRATION: 2. Mohammad Gamal qui est mieux connu par son surnom de Gemy Hood est un bloggeur, un caricaturiste, un musicien, et un militant politique. Il fait partie des milliers de jeunes Égyptiens qui se servent de l'influence de la nouvelle technologie et des médias sociaux. (21”)

GEMY (en arabe): « Nous pouvons maintenant nous servir de l'internet comme un outil pour faire changer les choses, et non pas comme un outil qui nous fait rêver de changement. Nous avons tous été unis dans la lutte contre le système. Nous voulions tous une vraie démocratie. » (13”)

NARRATION: 3. L'Égypte joue un rôle prédominant dans la stabilité et l'avenir de la région. La zone métropolitaine de la capitale du Caire englobe la seule merveille de l'antiquité qui reste encore à ce jour ... la grande pyramide de Gizeh. (14.5”)

4. Mais la vaste histoire de ce pays était en conflit avec sa réalité politique où la ‘stabilité' était assurée au prix de la liberté politique et sociale. Sous le régime de son ancien président Hosni Mubarak, il n'était pas possible d'avoir des débats politiques ouverts. (18.5”)

5. L'arrivée des médias sociaux a permis à Gemy de publier ses blogs et à placer ses dessins en ligne pour exiger le changement tout en contournant la censure. (9”)

6. Et, en 2010, Gemy a eu la possibilité de découvrir les médias et les coutumes politiques des pays occidentaux grâce à un programme pour des jeunes leaders qui encourage le dialogue interculturel. (15.5”)

GEMY (en arabe): « Nous avons visité des endroits que je n'aurais jamais espérer visiter. La BBC, France 24, et CNN. C'était ma première expérience avec les forums politiques, et la première fois que je pouvais avoir une interaction avec des représentants politiques importants. » (13”)

NARRATION: 7. Le programme est organisé par l'Alliance des civilisations, une initiative des Nations Unies qui a récemment co-organisé un forum au Caire sur les médias et les relations entre le monde arabe et le monde occidental. Jorge Sampaio est le Haut représentant de l'Alliance. (17.5”)

JORGE SAMPAIO (en anglais): « Les médias peuvent désormais jouer un rôle déterminant dans la création d'institutions démocratiques parce que facebook et twitter sont devenus très, très importants - comme nous avons pu le constater récemment. » (8.5”) NARRATION: 8. La journaliste primée et auteur Ethar Kamal était elle aussi présente au forum. Elle se sert des médias sociaux pour parler de la révolution et de ses conséquences à ses milliers de fans. (12.5”)

ETHAR KAMAL (en anglais): « C'est bon d'être journaliste en ce moment, car beaucoup de choses sont en train de se passer. On a la responsabilité et l'opportunité de créer une prise de conscience, et inciter à la réflexion et au débat. » (9”) NARRATION: 9. Ethar a suivi un programme qui a aussi été organisé par l'Alliance à Alexandrie en Égypte. Ce programme a réuni des journalistes des pays occidentaux et musulmans pour partager leurs expériences et apprendre les uns des autres. (12.5”)

ETHAR KAMAL (en anglais): « La formation de ce genre aide beaucoup ... C'est très intéressant et stimulant de travailler avec des gens différents, même très différents de nous. Ce qui m'intéresse le plus est donc de rencontrer d'autres personnes et d'écouter parler les autres journalistes. » (12”) NARRATION: 10. Alors que de plus en plus d'Égyptiens se servent des nouveaux médias, ils comprennent, plus que jamais, quels sont les obstacles sur le chemin qui mène à une démocratie durable. (10”)

GEMY (en arabe): « Le véritable test sera de voir si les gens se serviront de la démocratie à bon escient. À ce moment là, nous saurons le résultat de ce qu'on a initié avec notre révolution. » (9.5”)

NARRATION: 11. Mais, pour la plupart des jeunes qui ont pris part à la révolte, le processus est déjà en soi une expérience extraordinaire. (9.5”)

ETHAR KAMAL (en anglais): « On est tellement plus puissant. Une fois qu'on a surmonté la peur, on peut accomplir des choses incroyables. » (5.5”)

NARRATION: 12. Ce reportage a été préparé par Camilo Freire pour les Nations Unies. (4.5”)