ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Promouvoir l'emploi des jeunes en Égypte

Script

NARRATION: 1. Nous sommes au Caire. Le calme est revenu après un début d'année tumultueux où des centaines de milliers de jeunes Égyptiens frustrés sont descendus dans la rue. Cette révolution a renversé le régime et maintenant, à la suite d'un référendum récent, la voie est tracée pour des élections à venir cette année. Cependant, les problèmes sous-jacents de l'Égypte n'ont pas disparu. (20.5”) 2. 90% des Égyptiens au chômage ont moins de 30 ans. Dina El Mofty, Directrice exécutive du Centre de formation INJAZ, est inquiète. (10.5”)

DINA EL MOFTY (en anglais): « Des centaines de milliers de jeunes sont diplômés chaque année par l'éducation nationale et par les centres de formation. 700.000 emplois doivent donc être créés chaque année pour les mettre au travail ... ce qui est un défi énorme. » (14.5”)

NARRATION: 3. Et ce défi ne va qu'empirer. On pense que 51 millions d'emplois nouveaux seront nécessaires dans le monde arabe durant les dix prochaines années. (9”)

4. L'Égypte a déjà affronté ce problème il y a 20 ans. Le gouvernement a alors lancé un programme social expérimental remarquable. (8”)

5. Hassan Abdul Rahman était comptable, mais il fait désormais partie des 40.000 diplômés qui sont allés faire de l'agriculture dans le désert durant ces 20 dernières années. (9”)

RAHMAN (en arabe): « Un journal national avait annoncé que le gouvernement essayait de résoudre le problème du chômage des jeunes diplômés en leur offrant plusieurs choix. L'un de ces choix était d'acheter des terres cultivables bon marché à rembourser en 30 ans. » (16”)

NARRATION: 6. Tout comme Hassan, les autres diplômés ne connaissaient rien à l'agriculture. Le FIDA, le Fonds international de développement agricole des Nations Unies, les aide à apprendre. Abdelhamid Abdouli du FIDA: (14”)

ABDELHAMID ABDOULI (en arabe): « Nous nous sommes rendus compte que les jeunes diplômés étaient plus réceptifs aux idées nouvelles. Après quelques cours de formation, nous avons pu introduire des variétés nouvelles propres à l'exportation. Tout ceci a lancé une croissance économique dans les communautés du désert. » (18”)

NARRATION: 7. 4 diplômés sur 10 ont échoué. Mais ceux qui sont restés ont gagné un peu d'argent. Hassan a vendu ses mangues et ses abricots. D'autres vendent leurs tomates à Heinz – l'une des plus grosses compagnies de traitement alimentaire. (13.5”)

8. Ils ont ainsi réussi à gagnŽer plus d'un million d'acres de terres sur le désert. (3.5”)

9. Alors que la sécurité alimentaire est un souci mondial, ce programme expérimental a transformé le désert en terres arables ... et il existe désormais une nouvelle économie en dehors des villes qui débordent de monde. (11”)

RAHMAN (en arabe): « Des ouvriers viennent de toute l'Égypte pour travailler ici, et ceci a donc créé un grand nombre d'opportunités. Des gens qui n'avaient pas de travail ont trouvé une solution agricole à leur problème, et leurs affaires sont en plein essor. » (11.5”)

NARRATION: 10. On ne sait pas très bien comment ce programme va continuer sous le nouveau régime. (3.5”)

11. Mais ce qui est certain c'est que les gouvernements de la région devront trouver des solutions créatives pour employer les jeunes dans les années à venir. (8.5”)

12. Ce reportage a été préparé par Joanne Levitan pour les Nations Unies. (4.5”)