ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Surveiller les explosions nucléaires

Script

NARRATION: 1. Une recherche est menée dans un coin désolé de la Jordanie pour trouver les preuves d'une explosion d'un test nucléaire fictif. Cet exercice teste les aptitudes de communication et de détection des inspecteurs. (12”) 2. Matjaz Prah dirige les exercices d'inspection pour l'Organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires. (6”)

MATJAZ (en anglais): « Les inspecteurs ont besoin de trouver des indices perceptibles ou des signatures potentielles d'explosions nucléaires. Nous cherchons ici des failles, des dépressions, des cratères éventuels, tout ce qui est anormal dans ce genre d'environnement. » (14”)

NARRATION: 3. D'après le Traité d'interdiction, les inspecteurs ont 130 jours maximum pour inspecter une superficie de la taille de Berlin. (7”)

4. Mais ceci ne peut être fait que lorsque le Traité est appliqué et cet exercice les prépare pour ce jour en peaufinant les aptitudes et les techniques d'observation des inspecteurs. (11”)

5. L'expertise de l'équipe dépend de la formation de ses membres qui sont originaires de 20 pays. Certains sont des scientifiques qui ont travaillé dans des laboratoires nucléaires, d'autres sont des ingénieurs et des géologues. (12”)

6. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Mais un soutien constant est offert dans le camp qui a été monté rapidement – mais dont la technologie est sophistiquée – dans le village d'Al-Haditah. (11”)

7. Ashraf Abushady, directeur des communications. (4”)

ABUSHADY (en anglais): « Nous suivons toutes les opérations sur le terrain – et nous devons pouvoir savoir à tout moment où se trouve chaque inspecteur et où se trouve son véhicule. Nous avons besoin de savoir ce qu'ils sont précisément en train de faire sur le terrain. » (11”)

NARRATION: 8. Les VUS sont modifiés pour devenir des énormes téléphones portables et toutes les communications sont codées. (5”)

SON INTER: OPÉRATEUR RADIO

NARRATION: 9. C'est le 4ème jour de cette simulation et l'équipe examine la zone d'inspection qui s'étend de la Mer Morte à la ville de Karak. (8”)

SON INTER: INSTRUCTEUR DE L'ÉQUIPE

NARRATION: 10. Des données nouvelles venues de Vienne aident à mieux localiser l'explosion suspecte, et des photos aériennes montrent des effondrements que les inspecteurs veulent vérifier. (12”)

MATJAZ (en anglais): « Les effondrements sont un phénomène auquel on peut s'attendre à la suite d'un essai nucléaire. Nous en avons trouvé un nouveau juste derrière nous. » (8”)

NARRATION: 11. Cet exercice d'entraînement cherche à développer les aptitudes et à améliorer les techniques. Mais les risques d'explosions nucléaires continueront d'exister jusqu'au jour où le Traité qui les interdit pourra être appliqué et où les inspections sur le terrain pourront vérifier l'existence d'explosions atomiques suspectes et non autorisées. (19”)

12. Ce reportage a été préparé par Kirstie Gregorich Hansen pour les Nations Unies. (4”)