ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Le cancer, une épidémie naissante en Afrique

Script

NARRATION: 1. On ne penserait jamais que c'est un luxe que de pouvoir passer sa journée à attendre d'être soigné du cancer, mais Christine Watati et ces autres patients font partie de ceux qui ont la chance de pouvoir faire la queue à l'Hôpital Kenyatta de Nairobi. (12”) 2. Christine a le cancer du col de l'utérus, l'un des types les plus courants de cette maladie qui touche les femmes d'Afrique, et ses médecins espèrent la soigner par radiothérapie. Lorsqu'ils sont dépistés assez tôt, beaucoup de cancers peuvent être traités et même guéris mais, dans des pays comme le Kenya, un grand nombre de personnes ne savent tout simplement pas ce qu'est le cancer. (18”)

CHRISTINE WATATI (en anglais): « Ceux qui sont là dans le village n'ont aucune idée de ce que c'est avant de tomber malade. Beaucoup de gens n'ont aucune idée de ce que c'est parce que personne ne leur en a parlé avant qu'ils se rendent compte que quelque chose ne va pas. Et quand ils vont se faire examiner par un docteur, c'est déjà trop tard. » (17”)

NARRATION: 3. L'Hôpital Kenyatta fait de son mieux pour traiter les kenyens qui ont le cancer mais il y a trop de patients, pas assez de médecins et pas assez d'appareils de radiothérapie comme l'explique le Dr. Opiyo Anselmy. (13”)

LE Dr. OPIYO ANSELMY (en anglais): « C'est un pays de 40 millions d'habitants mais il n'y a qu'un seul centre public de traitement du cancer, et ce centre est sous la pression du nombre de patients. Ces deux appareils sont bien évidemment inadéquats mais en plus de ça il y a aussi le problème du manque de personnel qualifié car nous n'avons que quatre oncologues pour une population de 40 millions d'habitants. » (22”)

NARRATION: 4. L'AIEA, l'Agence internationale de l'énergie atomique, œuvre pour créer des stratégies à long terme qui augmenteront les facilités d'accès à la radiothérapie, la formation des équipes médicales, ainsi que la prise de conscience de ce qu'est le cancer. Des progrès sont faits comme on peut le constater dans le pays voisin de la Tanzanie. (17.5”)

5. L'Institut du cancer d'Ocean Road est un site modèle de l'AIEA qui traite 2.000 cas par an dans un pays où on n'avait jamais connu auparavant la possibilité de traiter un si grand nombre de cas. C'est un exemple important de ce que les agences des Nations Unies arrivent à faire pour aider les pays africains à lutter contre le cancer. (18”)

6. Quelque soit le pays de résidence du patient, le diagnostique du cancer cause la même douleur, la même peur, et la même souffrance. La différence est que les possibilités de traitement sont limitées dans les pays en voie de développement. Cependant, les patients commencent à avoir de l'espoir grâce aux instituts de ce genre. (17”)

7. Les deux-tiers des décès dûs au cancer sont dans les pays en voie de développement, et l'amélioration de l'accès à la radiothérapie est plus important que jamais. L'AIEA œuvre pour donner de l'espoir aux gens comme Christine dans leur lutte contre cette maladie. (15”)

8. Ce reportage a été préparé par Dana Sacchetti et Petr Pavlicek pour les Nations Unies. (5”)