ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Multimédia des Nations Unies

Gouvernance

Campagne d'assainissement -- Népal

13 novembre 2014 —

Les estimations indiquent que, globalement, quelque deux milliards et demi de personnes n'ont pas accès à des toilettes propres - c'est-à-dire une personne sur trois. Dans les régions rurales du Népal, ce chiffre peut être beaucoup plus élevé, selon les Fonds mondial pour l'assainissement de l'ONU, géré par le Conseil de concertation pour l'approvisionnement en eau et l'assainissement. Beaucoup de Népalais pratiquent encore la défécation en plein air. Le Fonds mondial pour l'assainissement passe de communauté en communauté pour éduquer les villageois sur les dangers de la défécation en plein air et pour leur apprendre à construire leurs propres toilettes.

La politique fiscale, instrument efficace pour réduire les inégalités -- Afrique du Sud

une rue très passante

12 novembre 2014 —

L’Afrique du Sud, comme beaucoup de pays émergents, est confrontée au défi important de la redistribution des richesses mais les autorités se sont attaquées à ce problème. Grâce au recours à l’impôt et aux aides sociales, 3,6 millions de Sud-Africains sont sortis de la pauvreté.

Djibouti prépare son avenir en sollicitant l’avis de ses pairs -- Djibouti

Rue à Djibouti

6 novembre 2014 —

Djibouti prépare son avenir. Ce petit pays de la Corne de l’Afrique s’est fixé une série d’objectifs ambitieux qu’il espère atteindre à l’horizon 2035. Avec l’appui de la Banque mondiale, les autorités de ce pays ont entrepris des études pour identifier les secteurs de l’économie sous-exploités mais offrant un réel potentiel de croissance. La Banque mondiale a collaboré avec le gouvernement de Djibouti dans la préparation d’un échange Sud-Sud et a invité des représentants du Cap-Vert, de Dubaï et de l’île Maurice à venir partager leur expérience.

Conférence de presse de Ban Ki-moon sur les jeunes et l'emploi --

Ban Ki-moon

17 juin 2014 —

Le 17 juin 2014, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a tenu une conférence de presse au Siège de l'Organisation internationale du travail à Genève sur le thème de la jeunesse et de l'emploi.

La Jordanie a besoin d'une aide internationale urgente -- Jordanie

Jim Yong Kim

5 juin 2014 —

Au cours de sa visite au camp de réfugiés de Zaatari, qui accueille 103 000 Syriens, et après s'être entretenu avec le roi Abdallah II de Jordanie et le Premier ministre Abdullah Ensour, le Président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a loué l'incroyable générosité dont ont fait preuve les voisins de la Syrie, au premier rang desquels figurent le Liban, la Jordanie et la Turquie, en accueillant plus de deux millions de réfugiés depuis le début du conflit, il y a trois ans. Il a aussi souligné le poids que représente cet afflux de population pour les pays d'accueil et les pressions considérables qui pèsent sur la quasi-totalité des services (eau, électricité, santé et éducation), avant d'appeler la communauté internationale à accroître dès maintenant son aide en faveur des populations d'accueil.

La communauté internationale doit aider le Liban à secourir les réfugiés syriens -- Liban

Rencontre de Jim Yong Kim avec des réfugiés syriens au Liban

5 juin 2014 —

Le Liban a besoin d'une aide internationale pour pouvoir faire face à l'afflux de réfugiés ayant fui la guerre civile en Syrie et dont le nombre est estimé à un million. Après s'être rendu dans une école publique située dans le quartier de Bourj Hammoud, dans l'Est de la capitale libanaise, afin de rencontrer de jeunes élèves syriens, Jim Yong Kim, Président de la Banque mondiale, s'est entretenu avec le Premier ministre Tammam Salam, dans le cadre d'une réunion des bailleurs de fonds. Au cours d'un discours prononcé devant un parterre d'étudiants, M. Kim a affirmé que le monde devait, dès aujourd'hui, se préparer à soutenir la reconstruction de la Syrie et venir en aide à la région alors qu'elle est engluée dans ce conflit.

Les écoles libanaises sous pression -- Liban

Jim Yong Kim rencontre des enfants syriens dans une école libanaise

5 juin 2014 —

À Beyrouth, Jim Yong Kim s'est rendu dans une école primaire dont la quasi-majorité des élèves étaient auparavant libanais et qui accueille à présent essentiellement des enfants syriens qui ont fui la guerre avec leur famille. Cette étape libanaise, au cours d'une visite de quatre jours qui a conduit le président du Groupe de la Banque mondiale également en Arabie saoudite et en Jordanie, est venue témoigner du fardeau de plus en plus lourd qui pèse sur le Liban, où plus d'un million de Syriens ont trouvé refuge. M. Kim a demandé à la communauté internationale d'accroître son aide en faveur du Liban, de la Jordanie, de la Turquie et des autres pays ayant recueilli les exilés syriens.

Selon la Banque mondiale, il faut préparer la paix en Syrie dès aujourd'hui -- République arabe syrienne

Jim Yong Kim

4 juin 2014 —

Alors que la guerre en Syrie ne donne aucun signe d'apaisement, le président du Groupe de la Banque mondiale Jim Yong Kim a déclaré, devant un parterre d'étudiants et de décideurs au Liban, qu'il est temps aujourd'hui de « préparer la paix » en Syrie et dans les pays voisins, en se référant aux initiatives menées il y a 70 ans en prélude à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

MINUSMA : Ensemble, réussir la paix -- Mali

Un Casque bleu de la MINUSMA

3 juin 2014 —

Les Casques bleus de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali sont sur le terrain pour sécuriser le Mali et protéger les civils. Ils accompagnent aussi les efforts de paix et font tout ce qui est humainement possible pour sauver des vies. Soutenus par la communauté internationale et la population malienne, la MINUSMA est sur le terrain pour réussir la paix.

Œuvrer ensemble pour mieux gérer les ressources en eau de l'Afrique --

Des pêcheurs africains sur une rivière

30 mai 2014 —

En Afrique, les bassins transfrontaliers recensent plus de 500 millions d'habitants, soit 65% de la population totale du continent. Bien gérer les ressources en eau représente donc un enjeu capital pour la croissance économique, ces ressources étant essentielles pour répondre à la demande énergétique, irriguer les terres et améliorer l'accès des Africains à l'eau potable.

Les femmes dans le maintien de la paix --

Casque bleu

29 mai 2014 —

En 2000, le Conseil de sécurité a adopté la résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité. Cette résolution reconnait que les femmes sont les plus gravement touchées par les conflits armés et devraient par conséquent avoir un rôle central dans leur prévention et leur résolution. La présence sur le terrain de Casques bleus féminins permet entre autres aux femmes des pays hôtes de se sentir en confiance et de les inspirer à s'engager pour la construction de leur avenir et de la paix durable.

Qui sont les Casques bleus et pourquoi sont-ils ici? -- Mali

Patiente traitée par un médecin du bataillon nigérien

29 mai 2014 —

Prenant l'exemple d'une infirmerie tenue par un bataillon nigérien à Gao, ce reportage montre à quel point les Casques bleus sont engagés et déterminés à aider et soutenir les populations et autorités maliennes pour la consolidation d'une paix définitive et durable.

Mettons fin aux mariages d'enfants #endchildmarriagenow --

Dessin d'une petite fille en robe de mariée

28 mai 2014 —

Les mariages d'enfants de moins de 18 ans sont pratiqués dans presque toutes les régions du monde. Les garçons sont vulnérables mais la pratique affecte les filles en plus grand nombre. Les filles qui sont mariées très jeunes doivent généralement s'arrêter d'aller à l'école et sont peu susceptibles de développer des compétences professionnelles, ce qui limite leurs possibilités économiques futures et leur développement personnel, contribuant ainsi à la perpétuation de la pratique. L'UNICEF appuie les gouvernements et la société civile pour mener à bien des programmes intégrés pour l'élimination du mariage des enfants.

Le Programme d'action de Beijing a 20 ans --

Salle de conférence à Beijing in 1995

22 mai 2014 —

ONU Femmes lance une campagne majeure d'une année entière en vue de la commémoration du 20e anniversaire de la quatrième Conférence mondiale historique des femmes à Beijing. Ces deux dernières décennies, beaucoup de progrès ont été accomplis dans les droits juridiques des femmes, leur taux de réussite scolaire et leur participation à la vie publique. Mais beaucoup reste à faire pour résoudre les problèmes en matière de disparités salariales et d'inégalités de chance entre hommes et femmes, de faible représentation des femmes à des postes de direction dans la fonction publique et le secteur privé, de mariage d'enfants et de violence généralisée, et concernant d'autres violations des droits des femmes et des filles.

Des poêles moins polluants améliorent la santé et réduisent la pollution -- Chine

Un poêle

22 mai 2014 —

Les Chinois cuisinent et se chauffent encore beaucoup avec des foyers ouverts rudimentaires et des poêles de qualité médiocre. Mais la fumée qui se dégage de ces appareils nuit à l'environnement et provoque de graves problèmes de santé. Les populations les plus défavorisées en Chine bénéficient aujourd'hui d'un programme destiné à rendre plus accessibles des poêles moins gourmands en combustibles et à combustion propre.

Campagne #Beijing20 --

Slogan de la campagne #Beijing+20 « Autonomisation des femmes – Autonomisation de l’humanité : Imaginez ! »

21 mai 2014 —

« Autonomisation des femmes – Autonomisation de l’humanité : Imaginez ! », est une campagne d’une durée d’un an marquant le 20e anniversaire du Programme d’action de Beijing, considéré comme un plan novateur ayant pour ambition de faire progresser les droits des femmes dans tous les domaines de la vie. Cette Campagne est une invitation lancée aux citoyennes et citoyens du monde entier à participer à la conversation, à imaginer un monde dans lequel l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes serait une réalité, et à discuter des défis existants. C’est également un appel à l’action, à la réaffirmation des volontés politiques, à la mobilisation sociale et à la prise de conscience, une place importante étant accordée au visuel et à l’imagination.

Dialogue intercommunautaire entre Peuhls et Touaregs -- Mali

Albert Koenders, Chef de la MINUSMA

20 mai 2014 —

Malgré les évènements récents à Kidal, Peuhls et Touaregs des cercles de Diré, Goundam, Youwarou, Ténénkou, Niafunké et Douentza, continuent le dialogue sous l'égide du Ministère de la Réconciliation Nationale, encadré par l'ONG Delta Survie et avec le soutien technique et financier de la MINUSMA et de ses partenaires.

Améliorer la nutrition au sein des communautés de pêche -- Philippines (les)

Une jeune mère, enceinte de son 4e enfant, parle des soins et conseils qu'elle reçoit

16 mai 2014 —

Aux Philippines, les niveaux de malnutrition sont élevés dans de nombreuses communautés rurales de pêcheurs, où les familles vendent souvent tous les poissons qu'ils ont pêchés. Le riz constitue la base de leur alimentation. Un programme soutenu par l'Union européenne combat ces niveaux de élevés malnutrition en implémentant des programmes sur l'allaitement, une bonne nutrition et l'importance d'une alimentation équilibrée et variée.

Hillary Clinton & Jim Yong Kim : Améliorer le monde en améliorant la condition féminine --

Hillary Clinton, Phumzile Mlambo-Ngcuka et Jim Yong Kim

16 mai 2014 —

L'éducation des filles est l'un des meilleurs investissements qui soit. À l'occasion d'une manifestation organisée au siège de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, président du Groupe de la Banque mondiale, Hillary Clinton, ancienne secrétaire d'État américaine, et Phumzile Mlambo-Ngcuka, directrice exécutive d'ONU Femmes, ont abordé la question de l'égalité hommes-femmes, de l'émancipation féminine et des investissements en faveur de l'éducation des filles, conditions clés d'un avenir meilleur pour tous. #Womencan

Une femme sur trois est victime de violence, en particulier les moins instruites --

Jeni Klugman, Directrice Genre et développement du Groupe de la Banque mondiale

14 mai 2014 —

Lorsque les filles sont peu ou pas instruites, elles risquent bien davantage d'être mariées alors qu'elles ne sont encore que des enfants, de subir des violences domestiques, de vivre dans la pauvreté et de ne pas avoir leur mot à dire sur les dépenses du ménage ou sur leurs propres soins de santé, ce qui leur nuit, bien sûr, mais nuit aussi à leurs enfants et à la communauté, constate un nouveau rapport du Groupe de la Banque mondiale.