ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Multimédia des Nations Unies

Archives des épisodes 1123 à 1227 de l'ONU en action

Goiânia: vingt ans après l'accident radioactif

La ville brésilienne de Goiânia est tristement connue pour avoir été le théâtre de l'accident le plus grave au monde provoqué par des matériaux radioactifs. Des dizaines d'années plus tard, on constate qu'il existe encore à travers le monde des incidents. L'Agence internationale de l'énergie atomique a introduit des standards de sécurité rigoureux et assiste les pays dans leur application.

Les Pygmées et le GPS à la rescousse des arbres

Un programme sponsorisé par la Banque mondiale encourage la gestion écologiquement viable de la forêt du bassin du fleuve Congo en Afrique. Grâce à système de navigation GPS, les Pygmées Mbendjele, tribus autochtones, communiquent avec les compagnies d’exploitation forestière et protègent ainsi des zones indispensables à leur survie de leur peuple.

Sécheresse au Niger

Les fermiers du Niger souffrent de l'allongement de la durée de la saison sèche dû aux changements climatiques. La Banque mondiale insiste sur le fait que les gouvernements et les agriculteurs de la région doivent adapter leurs cultures et leurs méthodes de production pour assurer leur survie dans cette zone aride.

La traversée du fossé

En Afrique, le Sahara occidental abrite quelques uns des plus beaux paysages du monde, mais aussi le conflit territorial le plus ancien du continent. Depuis plus de 30 ans, des dizaines de milliers de Sahraouis survivent dans des camps de réfugiés à la frontière avec le Maroc. Un programme très spécial vise maintenant à réunir les membres des familles divisées depuis des décennies par un mur de sable de plusieurs milliers de kilomètres.

Discrimination à l'égard des femmes au Népal

Dans l'ouest du Népal, des milliers de femmes souffrent de problèmes de santé et risquent de mourir à cause de la pratique inhumaine de la « chaupadi ». Cette tradition locale interdit aux femmes d'entrer dans leur maison le soir pendant leur cycle menstruel parce qu'elles sont considérées comme impures et parce que la croyance dit qu'elles pourraient apporter le malheur à leur famille. Les femmes et les filles sont donc condamnées à rester dans une petite hutte, à l'extérieur et sans chauffage, parfois pendant cinq jours d'affilée. Aujourd'hui, des femmes osent défier cette règle et se battent contre la tradition.