ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Protéger la santé des mères en Inde -- Inde

Script

NARRATION: 1. Près de 25.000 femmes meurent inutilement chaque année en Uttar Pradesh. (5”) DAYARAM (en hindi): « Ma femme était enceinte. Elle avait des douleurs prénatales mais nous ne sommes pas arrivés à trouver une voiture pour l'emmener à l'hôpital. » (5”) NARRATION: 2. Pushpa Vill, l'épouse de Dayaram, est morte après des complications d'accouchement. Elle a dû faire 50 kilomètres à pied depuis son village isolé jusqu'à la clinique la plus proche à cause du manque de transport. (12”) 3. Dayaram est rentré chez lui pour s'occuper de son seul enfant survivant qui est maintenant sans mère. (6”) 4. Près d'un demi million de femmes meurent en accouchant chaque année dans le monde. Le manque d'infrastructure de base comme les cliniques et les équipes médicales, les routes et les moyens de transport sont la cause de la majorité des décès maternels en Afrique et en Asie. (15”) 5. Mais une nouvelle étude faite par le Bureau des droits de l'homme de l'ONU révèle que les morts et incapacités associées à la grossesse et à la naissance sont aussi le résultat de traitements injustes et inégaux des femmes. (11.5”) 6. Navi Pillay, la directrice du Bureau des Droits de l'homme, demande que ce problème mondial chronique soit approché dans l'esprit des Droits de l'homme. (6.5”) NAVI PILLAY (en anglais): « La discrimination contre les femmes cause des décès durant la grossesse et l'accouchement, des morts qui pourraient être évitées. Les femmes devraient avoir leur mot à dire concernant les décisions relatives à leur santé sexuelle et reproductive. » (11.5”) NARRATION: 7. Les femmes se sont groupées dans les villages pour aider les femmes enceintes en leur donnant des informations qui peuvent sauver leurs vies. Jhamman Devi, directrice communautaire: (8”) JHAMMAN DEVI (en hindi): « Lorsque une femme de notre village tombe enceinte, nous allons la voir pour lui parler des vaccins ... les gens devraient s'entraider beaucoup plus pour qu'un grand nombre de femmes enceintes puissent recevoir de l'aide. Si nous leur donnons plus d'informations, elles pourront aider les villageoises d'autant plus. » (16”) NARRATION: 8. Le Dr. Michael Mbivzo de l'Organisation mondiale de la santé: (4”) LE Dr. MICHAEL MBIVZO (en anglais): « Les chiffres et autres preuves montrent que là où l'éducation a été transmise, ou encore là où les filles ont reçu une éducation adéquate, elles peuvent alors faire des choix et prendre des décisions sur leur santé y compris des décisions qui peuvent les protéger de la mortalité maternelle. » (15.5”) NARRATION: 9. Chaque mère compte et, que les chiffres soient en hausse ou en baisse, les experts pensent que chaque décès est un décès de trop lorsque la mort est évitable. (8.5”) NAVI PILLAY (en anglais): « Il faut que les femmes et les filles aient accès à l'information. Il faut qu'elles participent au processus de prise de décisions qui touchent la grossesse et l'accouchement. Si on y arrive, les vies de milliers de femmes et de filles pourraient être sauvées tous les ans. » (15”) NARRATION: 10. Les améliorations dans les droits de la femme et dans la santé maternelle auront un impact économique et social sur les familles bien plus vaste que celui seul de la vie des femmes en danger. (9”) NARRATION: 11. Ce reportage a été préparé par Christine Wambaa pour les Nations Unies. (4”)

8 octobre 2010 -

Le manque d'infrastructure de base est à l'origine de la majorité des décès maternels en Afrique et en Asie. Mais une nouvelle étude faite par le Bureau des droits de l'homme de l'ONU révèle que la santé maternelle est aussi affectée par les discriminations envers les femmes. Des intiatives communautaires en Inde s'attachent à informer les femmes afin qu'elles puissent faire des choix informés pour protéger leur santé.

FacebookYoutubeTwitterRSS