ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Promouvoir des solutions locales au Bangladesh -- Bangladesh

Script

NARRATION: 1. Kuhinor enseigne à l'école maternelle locale du village de Fullbaria au Bangladesh. Elle, son mari et sa fille cultivent des légumes et des fruits pour se nourrir et pour gagner un peu plus d'argent pour la famille. (14”) 2. Durant plusieurs années récentes, les systèmes pluvieux sont devenus irréguliers et la région connait des changements dramatiques de pluie et de réductions importantes de réserves d'eau. (10”) KUHINOR (en bengali): « À cause de la sécheresse et des inondations, nos champs sont infestés d'insectes, et les rizières sont endommagées. » (5”) NARRATION: 3. Kuhinor avait aussi une pêcherie dans un marécage. (3”) KUHINOR (en bengali): « Quand il y avait de l'eau, on attrapait du poisson qu'on pouvait vendre ou manger. Mais il n'y a plus d'eau et nous avons donc perdu une partie de nos revenus. » (7.5”) NARRATION: 4. Bien que beaucoup de gens aient abandonné leurs champs et soient partis à l'étranger, Kuhinor reste là où ses ancêtres ont vécu pendant des générations. Afin de sauvegarder sa ferme, elle a joint un groupe de cartographie communautaire – un projet conjoint de l'Université des Nations Unies et de l'Union internationale pour la conservation de la nature. (19.5”) 5. Ahsanul Wahed dirige le projet. (2.5”) AHSANUL WAHED (en bengali): « Si vous êtes engagés dans l'agriculture et que vous connaissez les problèmes de l'agriculture, vous devez expliquer ces problèmes. OK? Nous allons faire une liste et nous allons voter. Et nous parlerons ensuite des manières de solutionner ces problèmes. » (17.5”) CHUN KNEE TAN (en anglais): « Le but principal de tout cet exercice est en fait d'arriver à impliquer les communautés pour qu'elles explorent leurs propres problèmes. » (6.5”) NARRATION: 6. Chun Knee Tan - un ancien chercheur de l'Université des Nations Unies - a visité le projet. (5”) CHUN KNEE TAN (en bengali): « Nous leur avons demandé de cartographier l'information pour qu'ils puissent visualiser leurs problèmes et savoir ce qu'ils veulent en faire dans l'avenir. Nous consignerons tout ceci dans un rapport qui, en retour, communiquera leur message au gouvernement local et peut-être même au niveau national. » (19”) NARRATION: 7. En se servant des techniques de cartographie du groupe de travail, les participants sont arrivés à deux conclusions: il faut construire un canal d'irrigation, et il faut cultiver des plantes médicinales pour guérir les maladies. (13”) KUHINOR (en bengali): « J'ai participé hier à un atelier où j'ai appris à reconnaître mes problèmes ainsi que ceux des autres. Ensuite, j'ai appris à les résoudre. » (10”) NARRATION: 8. Le plus gros défi de Kuhinor est de sauver maintenant son potager et sa pêcherie tout en s'assurant qu'elle aura assez de nourriture pour alimenter sa famille et que sa fille pourra continuer d'aller à l'école. (12.5”) KUHINOR (en bengali): « Je ne suis pas sûre de l'avenir de ma fille parce que notre propre situation est incertaine. Mais j'ai beaucoup d'espoir pour ma fille et j'espère arriver à lui donner une meilleure éducation. » (10.5”) NARRATION: 9. Ce reportage a été préparé par Megumi Nishikura et Luis Patron pour les Nations Unies.