ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Mongolie, des investissements modestes pour changer la vie des communautés rurales -- Mongolie

Script

NARRATION: 1. Il n'est pas facile de trouver de l'eau durant l'hiver glacial de Mongolie, et une grande quantité d'eau tirée des puits est la bienvenue pour les milliers de bergers de ce pays et les millions de têtes de bétail dont ils dépendent. (15”) 2. Le berger Batjargal – un père de 4 enfants – dit que ce puits récemment réparé est la seule source d'eau courante pour sa famille et ses 700 têtes de bétail. (12”) BATJARGAL (en mongole): « Nous nous servons de ce puits pour tout, pour nos besoins d'eau quotidiens et pour notre bétail, et il en va de même pour tous les autres bergers de notre région. » (9”) NARRATION: 3. Batjargal et les autres bergers ont proposé la rénovation de ce puits qui avait péri dans leur région en accord avec le Projet des moyens d'existence viable en Mongolie qui est financé par la Banque mondiale, l'Union européenne et le gouvernement japonais. (13”) 4. Le programme d'Initiatives communautaires de ce projet réunit les membres de la communauté et les laisse décider des initiatives à financer avec les fonds du programme. (12”) 5. Grâce à ce fonds d'initiatives, les communautés rurales ont pu financer et superviser la rénovation de projets d'infrastructures qui sont petits mais d'importance vitale comme les puits ... et les hôpitaux. (13”) 6. La ville mongole d'Ulziit a choisi de rénover ses centres médicaux en se servant de l'argent du fonds pour payer des nouveaux appareils, des lits, des draps et des fenêtres. (11”) 7. Ulziit a aussi financé une moto pour son médecin itinérant, le Dr. Khurelchuluun, qui voyage jusqu'à 30 kilomètres par jour dans des températures glaciales pour visiter à domicile les patients qui sont obligés de rester chez eux. (12.5”) LE Dr. KHURELCHULUUN (en mongole): « Dans le temps, c'était tout un défi parce que je n'avais qu'un cheval et que c'était difficile quand il pleuvait ou qu'il neigeait. » (7”) NARRATION: 8. En plus de la rénovation des centres médicaux, les communautés ont alloué des fonds d'initiative pour développer leurs secteurs scolaires. (8.5”) 9. L'argent du fonds a servi à rénover des dortoires – comme celui de la ville mongole de Bogd où les enfants de zones isolées peuvent vivre afin de pouvoir aller à l'école. (11”) 10. La communauté de Bogd s'est servie de fonds d'initiative pour payer le matériel de la nouvelle cuisine des dortoirs ainsi que des nouvelles chaises et des nouvelles tables pour sa salle à manger ... une rénovation bienvenue, comme l'explique Narangerel, une étudiante de 17 ans qui vit dans le dortoir depuis 4 ans. (29”) NARANGEREL (en mongole): « Tout ceci est très utile et rend notre environnement plus propice aux études. » (5”) NARRATION: 11. Et comme Narangerel l'explique, il lui faut étudier si elle veut réaliser son rêve de devenir médecin! (6”) 12. Ce reportage a été préparé par James Martone pour les Nations Unies. (4”)

7 avril 2010 -

Un fonds financé par des donateurs internationaux encourage les habitants réunis en comités communautaires à décider des priorités de leurs besoins. Ils peuvent ainsi réaliser des investissements qui ont un impact important sur la vie des habitants : rénover un puits, acheter du matériel pour un centre médical, fournir une moto au médecin itinérant ou créer un dortoir pour les élèves qui habitent trop loin de l'école.

FacebookYoutubeTwitterRSS