ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Les opérations de recherche et de secours en Haïti -- Haïti

Script

NARRATION: 1. Après avoir été ensevelie vivante pendant 7 jours, Natalie – qui a 25 ans – a été sortie des décombres d'un supermarché de Port-au-Prince. Des équipes locales et internationales de Recherche et secours ont travaillé inlassablement pour la libérer. (13”) BRUNO BESSON (en anglais): « Nous sommes arrivés ici à midi et l'équipe de sauvetage était déjà sur place. » (7”) NARRATION: 2. Bruno Besson était l'un des chefs de l'équipe française de Secourisme Sans Frontières. (5”) SAUVETEUR (en français): « Donc ce qu'on va faire maintenant, on va agrandir la dalle, là où elle est, pour pouvoir la perfuser. » (4.5”) SON INTER NARRATION: 3. Après 12 longues heures, Natalie a pu être tirée des décombres pour recevoir des soins médicaux et parler au téléphone avec son père. Durant la première semaine après le tremblement de terre d'une magnitude de 7.0 qui a réduit en ruines la plus grande partie de Haïti, plus de 120 personnes ont été sauvées par des équipes de Recherche et secours, et un grand nombre d'autres ont été sauvées par des Haïtiens qui creusaient souvent à main nue. (24”) 4. Jens Kristensen, un gardien de la paix civil des Nations Unies, fait partie de ceux qui ont eu de la chance. Il a été enseveli pendant 5 jours dans les décombres du Quartier général de l'ONU. Il a pu parler de son sauvetage spectaculaire quelques jours plus tard. (14.5”) JENS KRISTENSEN (en anglais): « Je pense que la croyance en la survie, au fait que je serais découvert, est ce qui m'a permis de survivre mentalement. » (8.5”) NARRATION: 5. Il a aussi cru que sa décision prise au quart de seconde de plonger sous une table dès que le séisme a commencé plutôt que de se presser vers la porte est ce qui lui a aussi sauvé la vie. (8”) JENS KRISTENSEN (en anglais): « J'ai miraculeusement pris la bonne décision. » (2”) NARRATION: 6. Malgré toute ces misères et dévastations répandues sur l'île, il existe plusieurs exemples de fin heureuse grâce aux efforts assurés et ininterrompus des 1.800 spécialistes des équipes de Recherche et secours. (13”) SAUVETEUR (en français): « Une vie, c'est le plus beau cadeau du monde. On ne peut pas trouver mieux, on ne peut pas faire mieux. » (4”) NARRATION: 7. Les efforts de secours sont désormais passés de l'étape de Recherche et secours à celle de la reconstruction des vies brisées du peuple haïtien. (6”) 8. Ce reportage a été préparé par Gill Fickling pour les Nations Unies. (4”)