ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Le recyclage déchets électroniques : une affaire qui marche! -- Afrique du Sud

Script

MUSIQUE SON INTER NARRATION: 1. Le Sud-africain Justin van der Walt regrette ses erreurs du passé. (3.5”) JUSTIN VAN DER WALT (en anglais): « J'avais 15 ans quand mon père est mort. Bien sûr, je me suis rendu compte par la suite que j'aurais pu passer un peu plus de temps avec lui plutôt que de me conduire comme un voyou. » (8”) NARRATION: 2. Apr¬ès la mort de son père, Justin a décidé de devenir sérieux. Mais quelque chose de terrible s'est passé. (6.5”) JUSTIN VAN DER WALT (en anglais): « J'ai eu un accident de moto. J'ai perdu 70% du contrôle de mon bras. » (5”) NARRATION: 3. Inquiète sur son avenir, sa mère a pris une décision qui a changé sa vie: elle a inscrite Justin à un cours de réparations d'ordinateurs. (7.5”) JUSTIN VAN DER WALT (en anglais): « J'ai passé mes examens en me servant de mes propres ordinateurs. » (2”) NARRATION: 4. En réparant ses propres ordinateurs, Justin a pris confiance. Il s'est mis à travailler en free-lance pour des petites entreprises. (8.5”) JUSTIN VAN DER WALT (en anglais): « J'ai gagné assez d'argent pour acheter de quoi manger. Ça m'a juste permis de continuer. » (8”) NARRATION: 5. Un jour, la chance a souri à Justin alors qu'il se promenait dans son quartier. Il a vu des ordinateurs dans un entrepôt et a décidé de se présenter au propriétaire. (9.5”) JUSTIN VAN DER WALT (en anglais): « Il y avait beaucoup d'écrans et de machines dans cet entrepôt. Il m'a demandé si je savais réparer les ordinateurs. Je lui ai dit que oui, et il m'a engagé pour réparer les siens. » (11.5”) NARRATION: 6. Aujourd'hui, à 26 ans, Justin est le fier propriétaire de “Rien que des ordinateurs”, une compagnie du Cap en Afrique du Sud. Afin d'éviter que les e-déchets - ou déchets électroniques - ne finissent dans les décharges, “Rien que des ordinateurs” répare les ordinateurs. L'entreprise de Justin gagne de l'argent tout en aidant l'Afrique du Sud à réduire les 100.000 tonnes de e-déchets produites chaque année. (25”) ACHIM STEINER (en anglais): « Les e-déchets ne sont pas un problème que nous pouvons tout simplement ignorer. » (2.5”) NARRATION: 7. Achim Steiner est le directeur du PNUE, le Programme des Nations Unies pour l'environnement. (5”) ACHIM STEINER (en anglais): « Cette montagne grandit partout sur notre planète.» (2.5”) NARRATION: 8. Justin et un groupe pionnier de penseurs d'idées originales ont créé l'Alliance des E-déchets afin que les communautés puissent en prendre conscience. (7.5”) 9. Cette initiative crée des emplois pour les chômeurs de ce pays, comme Phumlani Silwana qui a 23 ans et qui vient d'être embauché à ‘Rien que des ordinateurs'. Maintenant, il est réparateur ... mais il voit plus grand. (14.5”) PHUMLANI (en dialecte local): « Je veux avoir ma propre affaire un jour. Pour le moment, je continue d'économiser de l'argent. » (4”) NARRATION: 10. Mais la réparation n'est qu'un élément de la solution. Il faut faire plus pour rayer les e-déchets du monde – comme l'explique Susan Dittke, la directrice de l'Alliance. (8.5”) SUSAN DITTKE (en anglais): « Je pense que les gens doivent réfléchir et arrêter d'acheter des choses dont il n'ont pas besoin avec l'argent qu'ils n'ont pas. » (5.5”) NARRATION: 11. Pendant ce temps, d'autres membres de l'Alliance se servent des e-déchets pour fabriquer des produits, comme le fait cette usine de tuiles pour toits. (7.5”) SON INTER: USINE DE TUILES JUSTIN VAN DER WALT (en anglais): « Ils se servent des objets en plastique qu'ils mélangent afin de fabriquer des tuiles pour les logements bon marché. Ces tuiles sont en fait moins chères que les tuiles de toits normales. » (10”) NARRATION: 12. Les jeunes Sud-africains profitent aussi des efforts de Justin. (4”) 13. Dans les cafés internet des townships du Cap, les enfants se servent d'ordinateurs qui devaient être jetés aux ordures. (7.5”) JUSTIN VAN DER WALT (en anglais): « Le but commercial de ces cafés internet est d'offrir des ordinateurs à ceux qui en ont le plus besoin mais qui ne peuvent pas se permettre d'acheter un ordinateur neuf. » (10.5”) NARRATION: 14. En aidant à ouvrir des cafés internet, Justin peut se réinvestir dans la société tout en permettant au pays d'éviter l'accumulation des e-déchets. (7.5”) 19. Ce reportage a été préparé par Mary Ferreira pour les Nations Unies. (5”)

31 octobre 2011 -

Découvrez l'initiative originale d'un entrepreneur Sud-Africain qui répare et recycle des ordinateurs qui autrement seraient jetés. Les cafés Internet des townships bénéficient de ces machines qui permettent à ceux qui n'ont pas d'ordinateurs d'accéder à Internet. Cette entreprise qui génère des emplois, est un exemple de la gestion intelligente d'e-déchets.

FacebookYoutubeTwitterRSS