ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Le Cambodge ravive les écoles et la culture -- Cambodge

Script

NARRATION: 1. Au Cambodge, les enseignants et les élèves de la dernière génération auraient pu être tués s'ils avaient été pris à lire un livre ... à apprendre l'anglais ... et même à danser des danses traditionnelles. (16”) 2. Les élèves d'aujourd'hui ont le droit de lire mais le passé violent de leur nation résonne encore, créant des obstacles pour tous les cambodgiens qui aiment la culture et révèrent l'éducation. (13”) 3. En 1975, les Khmers Rouges ont pris le pouvoir sous la direction de Pol Pot. Ils ont forcé des millions de cambodgiens à devenir des ouvriers agricoles. Ils considéraient les gens des villes, les professionnels, les gens du spectacle et les enseignants comme des ennemis. Ils ont transformé des écoles en prisons et en centres de torture. (20”) 4. Un certain nombre de personnes éduquées ont survécu le régime des Khmers Rouges en prétendant être des agriculteurs – comme Bunrouen Nath, le Ministre adjoint en charge de l'éducation au Cambodge. (11”) NATH BUNROUEN: (en anglais): « Durant l'époque des Khmers Rouges, personne ne pouvait dire qu'il était enseignant. Je n'aurais jamais dit que j'étais un professeur, je disais que j'étais un ouvrier ... » (7.5”) « ... Parce que 75 à 80% de nos professeurs ont été tués durant le régime des Khmers Rouges. » (4”) NARRATION: 5. En janvier 1979, le gouvernement des Khmers Rouges s'est écroulé. Le Cambodge a dû repartir de zéro et reconstruire tout un système scolaire. (10.5”) NATH BUNROUEN: (en anglais): « Pas d'école. Pas de professeur. Pas d'élève. Nous avons reconstruit le pays en repartant de zéro ... Au début, nous n'étions que dix au ministère. Fermez vos yeux et imaginez que nous avons commencé qu'avec juste dix personnes au ministère! » (15.5”) NARRATION: 6. Mais comment peut-on recommencer? Ils ont lancé un appel désespéré aux enseignants bénévoles ... à n'importe quel volontaire. (7”) NATH BUNROUEN: (en anglais): « Pas besoin de licence. Pas besoin de baccalauréat. Pas besoin de certificat d'études. Si vous voulez enseigner, appelez-nous s'il vous plaît! » (9.5”) NARRATION: 7. Les volontaires ont eu une formation de tout juste deux semaines en se concentrant sur les niveaux de l'école primaire. Les élèves se rassemblaient dans des immeubles abandonnés et même sous des arbres. (10”) 8. Les conflits et la pauvreté avaient miné leurs efforts et certains élèves n'avaient même pas d'école. (7.5”) 9. À la suite de l'accord de paix de 1991 - et grâce à l'aide internationale - le Cambodge a pu développer son système scolaire jusqu'au niveau universitaire. (10”) 10. Aujourd'hui, la plupart des enfants cambodgiens vont à l'école primaire. Mais les enseignants ne sont pas assez nombreux. (7”) 11. Dans certaines zones rurales, on compte 95 élèves par enseignant d'école primaire et ceci oblige les élèves à aller à l'école en groupes de 4 heures par jour. (10.5”) 12. Et beaucoup d'enseignants cambodgiens ne sont pas bien formés. Dans les zones isolées, près de la moitié des enseignants d'école primaire n'ont eux-mêmes qu'une scolarisation d'école primaire. (11”) 13. Malgré les difficultés imposées par la pauvreté, les parents ont envie de transmettre la richesse de leur connaissance culturelle qu'ils avaient été obligés de cacher durant les attaques des Khmers Rouges. (9.5”) 14. Les parents qui n'ont jamais appris à lire et à écrire peuvent aider à enseigner la musique et la danse en montrant une danse vieille de mille ans qui a failli être perdue à jamais durant le règne des Khmers Rouges. (10.5”) 15. Cette nation a survécu un régime qui tuait les professeurs et interdisait l'éducation mais – en ravivant la culture et l'éducation – elle fait maintenant tout ce qu'elle peut pour offrir à la nouvelle génération une vie plus riche à plusieurs niveaux. (12.5”) NATH BUNROUEN: (en anglais): « Nous voulons développer le pays parce que nous pensons que l'éducation diminue la pauvreté. » (5.5”) NARRATION: 16. Ce reportage a été préparé par James Blue pour les Nations Unies. (5”)

8 août 2011 -

Au Cambodge, 75 à 80% des professeurs ont été tués durant le régime des Khmers Rouges. Face à la pénurie de personnel qualifié, la reconstruction du système scolaire est un processus lent et difficile et plus d'un tiers de tous les enfants cambodgiens qui ont entre 5 et 14 ans travaillent et ne vont pas à l'école. Pour promouvoir la scolarisation, l'UNICEF soutient un programme dans les zones rurales qui encourage les adultes à devenir des enseignants bénévoles, même s'ils n'ont pas toutes les qualifications requises.

FacebookYoutubeTwitterRSS