ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

La météo sur les téléphones portables au secours des agriculteurs au Kenya -- Kenya

Script

NARRATION: 1. Un jour peut faire une grande différence. Pour Titus Kitabu, la différence s'est faite entre une récolte moyenne et une récolte inexistante durant la dernière période de sécheresse. Sa ferme située sur une colline en lisière de la petite ville de Machakos au centre du Kenya a été la seule à surmonter la période de sécheresse qui a flétri les cultures de ses voisins. Comme il savait quand la pluie viendrait, Titus a réussi à faire une récolte – et c'est ce qui lui a permis de semer ses graines au bon moment. (27”) TITUS KITABU: (en anglais): « Quand j'ai commencé à avoir les bonnes informations, mes rendements ont augmenté. En fait, ils ont doublé et même triplé par rapport à ce que j'en tirais auparavant. » (10”) NARRATION: 2. L'astuce qui permettait à Titus de prédire le temps n'avait rien à voir avec l'instinct ou l'expérience – il s'agissait simplement d'écouter la météo. (8”) 3. Même avec un ciel sans nuage, le météorologue Jackson Mwangangi enregistre les informations météo. Mais même ceci aurait été une perte de temps avant l'arrivée récente des ordinateurs au bureau météorologique local. (11”) JACKSON MWANGANGI: (en anglais): « Notre travail consistait à enregistrer les données et à les envoyer à Nairobi par la poste. Avec le temps que cela prenait, nous savions que les données ne servaient à rien quand les analyses nous étaient renvoyées. » (15.5”) NARRATION: 4. Tout ceci a changé il y a deux ans quand Computeraid a équipé la station météo de Jackson avec des ordinateurs réaménagés et en lui apprenant comment s'en servir, à lui et à ses collègues. Maintenant, les lectures des données du matin sont envoyées en direct par système numérique et réunies pour formuler des prévisions qui peuvent être obtenues immédiatement sur internet. (19”) JACKSON MWANGANGI: (en anglais): « Nous envoyons les copies de nos prédictions à ceux qui sont sur internet. Pour ceux qui reçoivent des textes-messages, nous indiquons simplement: voilà ce qui est prévu ... » (13.5”) TITUS KITABU: (en anglais): « Il me dit qu'il va commencer à pleuvoir dans deux semaines, et il me donne la date exacte. Et de là, ça me donne le temps nécessaire pour préparer ma ferme. Ça fait une différence énorme. » (13”) NARRATION: 5. Bien que l'agriculture des pays en voie de développement soit devenue de plus en plus sophistiquée grâce aux progrès chimiques, à la gestion des récoltes, et à la mécanisation, c'est le téléphone portable qui est à la pointe des derniers progrès dans les communautés rurales pauvres. L'Union internationale des télécommunications, l'UIT, pense que le téléphone portable peut être le catalyseur du développement. (21.5”) TITUS KITABU: (en anglais): « Tu vois, j'ai un texte message qui dit qu'il va pleuvoir dans deux jours .... » (5”) NARRATION: 6. Un nombre croissant d'agriculteurs du Kenya consultent leurs téléphones portables pour obtenir des informations sur des sujets variés comme les prix du marché, les volumes des récoltes, et la météo. (8.5”) L'ÉPOUSE: (en anglais): « Oui, nous devons nous dépêcher. » (1”) TITUS KITABU: (en anglais): « D'accord. » (0.5”) NARRATION: 7. L'arrivée des technologies d'information et de communication a aussi aidé les météorologues à confirmer un phénomène plus inquiétant, celui du changement climatique. Ici, les chercheurs disent qu'il pleut durant la saison sèche maintenant et qu'il ne pleut plus quand il le faut. (15.5”) 8. Tout ceci rend le travail du météorologue d'autant plus important. L'utilisation de prévisions correctes et la plantation au bon moment peuvent faire la différence entre les 70 sacs de maïs d'aujourd'hui et les 15 sacs d'autrefois, ce qui suscite l'envie des voisins de Titus. (19”) TITUS KITABU: (en anglais): « Ils sont venus plusieurs fois me demander de leur donner mes informations pour savoir ce que je fais, et de quelle méthode je me sers. Généralement je leur dis que c'est juste une question de prévisions météorologiques et que je n'ai rien changé au travail de labourage et d'agriculture. C'est juste une question d'informations. » (14”) NARRATION: 9. Avec l'explosion du nombre de téléphones portables en Afrique, l'UIT espère que l'accès aux technologies d'information et de communication aidera à diminuer la pauvreté, à renforcer les communautés, et à améliorer de façon importante les revenus et les moyens d'existence des agriculteurs. (15”) 10. Ce reportage a été préparé par Andrew Martin pour les Nations Unies. (5”)

12 août 2011 -

Bénéficier de prévisions météorologiques précises peut permettre aux agriculteurs de réaliser une récolte moyenne même en période de sécheresse. Dans le centre du Kenya, une initiative soutenue par l'Union internationale des télécommunications, a permis de moderniser la station météorologique locale. Les agriculteurs reçoivent désormais les prévisions directement sur leurs téléphones portables et peuvent ainsi déterminer quand planter les récoltes pour obtenir le meilleur rendement possible.

FacebookYoutubeTwitterRSS