ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

La caravane zéro-choléra en Haïti -- Haïti

Script

NARRATION: 1. En Haïti, les brigades de la santé de la Communauté de Viva Rio - un groupe brésilien à but non lucratif - ont commencé à charger des kits hygièniques sur des camions pour les distribuer dans les camps de la capitale. (11”) 2. La « caravane Zéro-Choléra » est un effort national pour informer la population sur les mesures d'hygiène qui la protègent du choléra. (6.5”) 3. Fredjinie Gay, générale de brigade en chef de Viva Rio. (3.5”) FREDJINIE GAY (en créole): « Nous avons essayé d'informer autant de gens que possible pour qu'ils n'attrapent pas le choléra. Par exemple, il y a des lignes directrices qui montrent aux gens comment se laver les mains et comment préparer les solutions orales. Il faut qu'ils se lavent les mains aussi souvent que possible. » (14.5”) NARRATION: 4. Ce programme a été lancé par le Bureau du Programme sanitaire d'urgence en partenariat avec l'UNICEF, la MINUSTAH – la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti, et Viva Rio. (10”) 5. Nadege Fontilus est l'une des assistantes bénévoles de Viva Rio qui organisent des groupes de travail pour faire passer l'information. (6.5”) NADEGE FONTILUS (en créole): « Je suis contente de mon travail parce que j'essaie d'aider une population qui vient juste de souffrir d'un tremblement de terre et qui est maintenant menacée par le choléra. » (10”) NARRATION: 6. Ces officiers ont déjà distribué des kits hygiéniques à 1.200 familles qui vivent dans des tentes. Les habitants de Delmas 2 sont reconnaissants. Lancie Louis est une bénéficiaire. (11.5”) LANCIE LOUIS (en créole): « J'apprécie énormément le travail qu'ils font. C'est une bonne initiative parce que, malgré leurs efforts, le choléra a déjà fait beaucoup de victimes. Beaucoup de gens peuvent profiter de cette aide. Les gens ne prennent pas assez de précautions hygiéniques appropriées. Grâce à cette prise de conscience, il y aura moins de cas de choléra et les gens seront informés. » (18”) NARRATION: 7. Les gardiens de la paix brésiliens assurent la sécurité de la région et dirigent la circulation durant leurs activités. Les militaires sont en charge de la logistique et assurent la sécurité des participants. (12”) 8. Jorge Roberto Lopez Fossi de la MINUSTAH. (3”) JORGE ROBERTO L. FOSSI (en anglais): « Nous devons faire en sorte que la population comprenne la situation. Ces ONGs ont œuvré pour convaincre la population qu'il faut lutter contre cette maladie importante, et nous offrons notre soutien à cette activité. » (13”) NARRATION: 9. Le théatre est un moyen efficace pour faire prendre conscience aux gens de l'existence du problème. Le BPU est l'ONG locale responsable de l'aide d'urgence et de la coordination des activités culturelles. (12”) 10. Etienne Robinson est le coordinateur adjoint de la Caravane. (3.5”) ETIENNE ROBINSON (en créole): « Notre ambition est de travailler dur pour éradiquer le choléra en nous rendant dans les écoles, les églises et dans les 40 municipalités de de ce pays. » (12”) NARRATION: 11. Les dernières données du ministère de la santé d'Haïti rapportent près de 300.000 cas de choléra et 4.500 décès. On espère que, grâce à l'éducation préventive et à la formation, cette épidémie mortelle pourra être enrayée. (15”) 12. Ce reportage a été préparé par Junior Philipp Notus pour les Nations Unies. (5”)