ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Internet et la télémédecine au Kenya -- Kenya

Script

NARRATION: 1. Les fractures multiples d'un patient inquiètent les médecins à l'Hôpital de Voi, une clinique située dans une zone rurale isolée à l'est du Kenya. (7.5”) 2. La détection et le traitement faits au plus tôt peuvent faire ici la différence entre la vie et la mort. (4.5”) 3. Au Kenya, la plupart des gens vivent dans des zones rurales sans accès aux soins médicaux les plus rudimentaires, et le fossé entre les installations des hôpitaux de recherche de Nairobi et les cliniques du reste du pays est énorme. D'après le Dr. Hamadoun Touré, Secrétaire général de l'UIT - l'Union internationale des télécommunications - il n'y a aucune raison pour que celui-ci ne puisse être comblé. (23”) LE Dr. HAMADOUN TOURE (en anglais): « Nous savons que nous n'aurons jamais assez de personnel médical pour joindre tous ceux qui ont besoin de soins. Et l'accès à la technologie et à la santé en ligne offriront donc des opportunités énormes. » (14”) NARRATION: 4. La télémédecine offre aux médecins qui ont moins d'expérience une connexion avec les spécialistes qui se trouvent à des centaines de kilomètres. Avant que cet hôpital ne soit branché sur internet, les patients devaient attendre longtemps pour pouvoir voir un spécialiste. Mais maintenant, les détails de leurs blessures sont envoyés par courriel et analysés immédiatement par le Dr. Johnson Mussomi et son équipe médicale. (21.5”) LE Dr. JOHNSON MUSSOMI (en anglais): « Ils sont très loin de Nairobi et ne savent pas quel est le genre de la fracture. Donc, après avoir fait la radiographie, ils nous l'envoient pour que nous l'examinions. Nous leur disons ensuite ce qu'ils devraient faire, comment la soigner sur place ou comment en référer. » (13.5”) NARRATION: 5. Les progrès faits dans le domaine de la technologie médicale moderne sont généralement onéreux mais la télémédecine peut avoir un impact énorme avec une technologie relativement simple et bon marché. Un simple ordinateur avec un scanner et une caméra numérique peuvent transformer un hôpital et faire une vraie différence en sauvant des vies. Le Dr. Eliud Aluvala travaille à l'Hôpital de Makindu qui se trouve à 8 heures de voiture de la capitale. (24.5”) LE Dr. ELIUD ALUVALA (en anglais): « La technologie aide vraiment à multiplier le nombre de patients que nous pouvons aider. La technologie sauve vraiment des vies. La télémédecine sauve vraiment des vies. » (9”) NARRATION: 6. Tout en permettant aux médecins de suivre sur internet les derniers progrès dans le domaine des traitements, la télémédecine a aussi permis aux cliniques de commander ce dont elles ont besoin quand c'est nécessaire. (9.5”) LE Dr. JOHNSON MUSSOMI (en anglais): « Ils commandaient des médicaments qui prenaient près de 3 mois pour arriver. Grâce à la télémédecine, les médicaments arrivent en une semaine ou deux – ce qui est une véritable transformation. » (9”) NARRATION: 7. Pour que la télémédecine puisse réaliser son potentiel ici, il faudrait avant tout une connexion à haut débit qui permettrait aux médecins de diagnostiquer les patients à des centaines de kilomètres par vidéo conférence. (10.5”) LE Dr. JOHNSON MUSSOMI (en anglais): « Ce projet aurait plus de succès si nous arrivions à avoir la connectivité par fibre optique dans la région. Et je pense que nous n'avons qu'un seul hôpital au Kenya - l'Hôpital de Nairobi - qui soit équipé de câbles à fibre optique où nous pouvons tout voir au laboratoire en regardant l'écran. » (14.5”) NARRATION: 8. L'UIT pense que les réseaux à haut débit devraient être considérés comme une infrastructure nationale de base, tel le transport, l'énergie et l'eau. Elle a récemment lancé la Commission pour mieux accéder aux bénéfices qu'offrent les connexions à haut débit tel que les services de base comme la santé, l'éducation et le commerce en ligne. (23.5”) LE Dr. HAMADOUN TOURE (en anglais): « C'est pourquoi les connexions à haut débit sont devenues si importantes. Nous devons nous assurer que la connectivité donne aux gens l'occasion d'avoir accès à l'information, ainsi que de créer, d'utiliser et de partager l'information comme le prescrivent les Objectifs du millénaire pour le développement. » (13.5”) NARRATION: 9. On espère que l'installation de ces connexions à haut débit dans la région permettront d'améliorer autant les traitements des patients que de réduire les distances, et d'amener la ‘télémédecine' à la portée de 30 millions de personnes en Afrique orientale. (12”) 10. Ce reportage a été préparé par Andrew Martin pour les Nations Unies. (4.5”)