Éliminer la pauvreté d'ici 2015 c'est possible!
Portail de l'action du système des Nations Unies
sur les objectifs du Millénaire pour le développement

Haut de page

Les OMD en action

  • Objectif 1 : Éliminer l'extrême   pauvreté et la faim
  • Objectif 2 : Assurer l'éducation  primaire   pour tous
  • Objectif 3 : Promouvoir l'égalité des  sexes et l'autonomisation des femmes
  • Objectif 4 : Réduire la mortalité infantile
  • Objectif 5 : Améliorer la santé maternelle
  • Objectif 6 : Combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies
  • Objectif 7 : Préserver l’environnement
  • Objectif 8 : Mettre en place un partenariat  mondial pour le développement

Action 2015

Vue d'ensemble

Des progrès considérables ont été enregistrés pour atteindre la réalisation des OMD. La pauvreté continue de diminuer à travers le monde, les enfants scolarisés en primaire n’ont jamais été aussi nombreux, les décès d’enfants ont diminué de façon spectaculaire, l’accès à l’eau potable a été très élargi et les investissements axés sur la lutte contre le paludisme, le sida et la tuberculose ont sauvé des millions de vies.

Les OMD font une vraie différence dans la vie des gens et avec une responsabilisation et un leadership massifs, ces progrès peuvent être étendus dans la plupart des pays du monde d’ici à l’échéance de 2015. Au-delà de 2015, les efforts engagés pour atteindre un monde de prospérité, d’équité, de liberté, de dignité et de paix seront poursuivis sans relâche.

Avec la conclusion des OMD à la fin de l’année 2015, les dirigeants du monde ont appelé à la mise en place d’un programme ambitieux et de long-terme pour améliorer la vie des populations et protéger la planète pour les générations futures. Ce programme de développement pour l’après-2015 abordera de nombreuses problématiques : mettre fin à la pauvreté et à la faim, améliorer la santé et l’éducation, bâtir des villes plus durables, combattre les changements climatiques et protéger les océans et les forêts.

Les gouvernements sont actuellement en pleines négociations et la société civile, les jeunes, l’industrie et tous les autres prennent part à la conversation mondiale. Les dirigeants mondiaux devraient adopter le programme lors d’un sommet à New York en septembre 2015.

Faits marquants en 2014

D’ici au Sommet de septembre 2015, où les dirigeants du monde sont attendus pour adopter le programme de développement pour l’après-2015, le Secrétaire général et le système des Nations Unies continueront à soutenir les États Membres alors que les délibérations intergouvernementales se poursuivent. Les résultats des consultations, rapports-clés et autres processus seront intégrés au Rapport de synthèse du Secrétaire général attendu d'ici fin 2014. Ce rapport de synthèse sera présenté aux États Membres pour préparer le terrain des négociations précédant le Sommet de septembre 2015.

La conversation mondiale

Pour favoriser une conversation mondiale inclusive, le Groupe de développement des Nations Unies a coordonné des consultations nationales, globales et thématiques. À ce jour, plus de 100 consultations, impliquant de multiples parties prenantes, y compris les gouvernements, les entreprises et les groupes de la société civile, ont été soutenues par l'ONU et de nombreuses autres sont prévues. Des organisations de la société civile continuent à s'engager dans le processus de l'après-2015, tandis que des universités et autres institutions de recherche, y compris les groupes de réflexion, restent particulièrement actifs.

Grâce à l'enquête mondiale « MY World », 2 millions de personnes ont déjà voté pour communiquer aux Nations Unies les sujets les plus importants qu'ils aimeraient voir figurer sur l'agenda de l'après-2015 et le nombre de participants ne cesse de croître. En complément de l'enquête « MY World », a été mise en place une plateforme en ligne « 2015 : Le monde que nous voulons » où les citoyens peuvent participer, à travers des consultations, au programme de développement pour l'après-2015.

Contexte

Lors du Sommet 2010 sur les OMD, les États Membres de l’ONU ont pris des mesures pour promouvoir le programme de développement au-delà de 2015. En juin 2012, à Rio +20, la Conférence des Nations Unies sur le développement durable, les États Membres de l'ONU ont adopté « L'avenir que nous voulons » PDF en anglais document final, qui met en mouvement la plupart des processus intergouvernementaux du programme de développement pour l'après-2015, y compris le Groupe de travail ouvert sur les objectifs de développement durable, le Comité intergouvernemental d'experts sur le financement du développement durable, et le forum politique de haut niveau.

Les contributions apportées par la conversation mondiale, les consultations et d'autres évènements ont été inclues dans les rapports suivants présentés au Secrétaire général et aux États Membres :

Ces rapports ainsi que d’autres ont alimenté le rapport du Secrétaire général, « Une vie de dignité pour tous », qui présente une vision aux actions fortes afin d’atteindre les OMD et appelle à la mise en place d'un cadre de développement durable nouveau et réactif permettant de répondre aux besoins des populations et de la planète.

Le Secrétaire général a présenté son rapport aux États Membres lors d’une manifestation spéciale consacrée au bilan de l’action entreprise pour atteindre les OMD, organisée par le Président de l’Assemblée générale le 25 septembre 2013. Dans le document final de la manifestation adoptée par les États Membres, les dirigeants du monde ont renouvelé leur engagement à atteindre les cibles des OMD et se sont mis d’accord pour organiser un Somment de chefs d’États et de gouvernements en septembre 2015 pour adopter une nouvelle série d’objectifs pour le programme de l’après-2015.

Depuis septembre 2013, de nombreux évèvenements liés à l'après-2015 ont eu lieu dont :

Pour plus d'informations sur le programme de développement pour l'après-2015, consultez la page des ressources en anglais EN.

Quoi de neuf?

Les États Membres de l'ONU donnent leurs points de vue sur le programme de développement pour l'après-2015

Ban Ki-moon. Photo Evan Schneider« Notre objectif est simple mais ardu - la prospérité et la dignité pour tous dans un monde où l'humanité vit en harmonie avec la nature », a déclaré le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, à l'ouverture de la Réunion d’évaluation de haut niveau du programme de développement pour l’après-2015 du Président de l’Assemblée générale EN. « Nous avons un an pour mettre les dernières pièces de ce puzzle complexe en place. »

 

Rapport 2014 de la CNUCED sur le commerce et le développment

Ban Ki-moon. Photo ONU/Eskinder DebebeLes pays en développement ont besoin d’une marge d’action suffisante pour faire avancer le programme de développement pour l’apres-2015, selon un le rapport de la CNUCED. Alors que la communauté internationale définie un nouvel ensemble d'objectifs pour le développement, il est essentiel que les pays ont une marge de manœuvre suffisante pour répondre aux ambitions accrues de tout nouveau programme, insiste la CNUCED dans son rapport sur le commerce et le développement, 2014: : Gouvernance mondiale et marge d’action pour le développement.

 

Le Secrétaire général nomme un Groupe Consultatif sur la « révolution des données » PDF en anglais

Ban Ki-moon. Photo ONU/Eskinder DebebeLe Secrétaire général Ban Ki-moon a annoncé la mise en place d’un Groupe consultatif d’experts indépendants sur la révolution des données pour le développement durable. Le Groupe conseillera le Secrétaire général sur les mesures requises pour réduire l’écart des données et renforcer les capacités statistiques nationales. « Les recommandations du Groupe apporteront une contribution importante au débat sur l’après-2015 et à nos efforts pour définir une vision certes ambitieuse mais réalisable. » a déclaré Ban Ki-moon.

 

» Archives

Ressources

Rapports du Secrétaire général : « Accélérer la réalisation des OMD : options pour une croissance durable et partagée et enjeux de l’action des Nations Unies en faveur du développement au-delà de 2015 »

Pour plus d'informations...

Veuillez consulter le site en anglais.