ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Jerome Yap, 1966 - 2010 

Assistant personnel (Philippines)

Jerome Yap

Jerome Yap, des Philippines, joignit les Nations Unies en 1989. Au cours de ses 20 ans de carrière, il travailla dans plusieurs opérations de maintien de la paix, notamment au Liberia, au Kosovo pendant les trois dernières années à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).    

Il débuta sa carrière à l'ONU à l'Unité des plantons (messagers), et devint plus tard l'assistant personnel de Luiz Carlos da Costa. Un ami de longue date se souvient de son visage souriant et joyeux, ajoutant que Jerome et Luiz formaient une « équipe formidable » qui avait toujours travaillé ensemble à New York et sur le terrain.    

Le Représentant spécial et chef de la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL), Mme Ellen Margrethe Løj, se rappelle de son sens de l'humour et de son « amour contagieux de la vie ».    

Diplômé des beaux-arts de l'Université de Santo Tomas, aux Philippines, Jerome intégra la chorale des Nations Unies en 1990, en tant que soliste, et partit en tournée en Argentine, en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas. Ses amis chanteurs disent de lui qu'il était charismatique, drôle, populaire et qu'il avait « une belle voix de ténor ».

« Pendant un concert en Argentine en 1993, Jerome mena la chorale avec un grand succès en chantant Golondrinas de Carlos Gardel », exaltant la foule des spectateurs argentins qui réclamaient un « bis », se rappelle un ami.    

Un collègue qui joignit l'ONU le même jour que Jerome raconte : « Dès le premier jour, nous sommes restés en contact pour commémorer notre 'Anniversaire ONU'. Nous avons célébré le 20ème il n'y a pas si longtemps. »

« Jerome était une part importante et joyeuse de ma petite famille en mission », selon un collègue de la Mission intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK).    

Jerome était connu pour ses plaisanteries et son sens de la comédie, et certains se souviennent du « portrait photo » qu'il prit d'une salade de poulpe pendant un séjour en Grèce, lors d'un congés du Kosovo où il ne pouvait pas trouver le poulpe dont il rêvait, ou encore la fois où il surprit tout le monde en jetant un chapeau Panama à la foule durant un concert.    

Jerome rentra en Haïti juste deux jours avant le tremblement de terre, juste après son congé en famille aux Philippines. « Il était encore à la maison récemment et est reparti en Haïti vendredi dernier », a dit sa mère, pédiatre aux Philippines.

Jerome laisse derrière lui sa mère, deux frères et trois sœurs.