ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Nicole Valenta, 1969 - 2010 

Spécialiste des meilleures pratiques (Allemagne)

Nicole Valenta

Nicole Valenta, originaire d'Allemagne, commença une carrière de 10 ans aux Nations Unies en tant que stagiaire à New York, avant d'obtenir des postes à Genève, en République démocratique du Congo (RDC), puis en Haïti. Cela faisait un an qu'elle occupait le poste de spécialiste des meilleures pratiques au sein de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Nicole grandit dans la petite ville allemande de Ransbach-Baumbach. Elle étudia le droit à la Rheinische Friedrich-Wilhelms-Universität de Bonn et travailla en tant que stagiaire juridique à la Haute Cour de Berlin pendant deux ans.

Dans les années 1990, elle s'installa aux États-Unis et étudia à la Golden Gate University de San Francisco dont elle sortit avec un Masters de droit international. Son expérience et ses qualifications lui permirent d'obtenir un poste de conseillère juridique aux consulats d'Allemagne, d'Italie et de Suisse à San Francisco, puis à l'Ambassade d'Allemagne en Argentine.

Nicole eut toujours l'ambition de travailler un jour pour les Nations Unies. Elle fit une demande de stage à l'ONU à New York, qu'elle passa au printemps 1999 au sein de la Division pour l'avancement des femmes.

En 2000, elle accepta un poste d'administratrice des programmes à l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) à Genève. Après deux ans, elle fut transférée au bureau de New York, à des fonctions similaires, en charge de l'organisation des formations liées aux affaires internationales et à la diplomatie.

Toujours prête à relever de nouveaux défis, Nicole suivit des cours à la New York University et prépara l'examen du barreau de New York qu'elle obtint du premier coup. Ses collègues admiraient beaucoup le fait qu'elle étudie tout en travaillant à plein temps.

Elle postula ensuite à des postes sur le terrain. Elle fut tout d'abord stationnée à Kinshasa, puis à Beni, en Ituri, en 2006 à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MONUC) en tant que spécialiste des droits de l'homme. C'est en RDC qu'elle a rencontré son partenaire et fiancé George Scheibner Mesas, également membre du personnel de l'ONU.

En 2007, elle partit pour Haïti pour y occuper un poste de spécialiste de la déontologie et de la discipline. En février 2009, elle devint chef du Groupe des pratiques exemplaires de la MINUSTAH.

Les collègues de Nicole la qualifient de « stimulante », « généreuse de son temps », « intensément présente », « dévouée » et « remarquable ».

« Nicole avait une manière fascinante de parler et d'écouter les gens et de trouver une langue en commun », explique un collègue, qui note qu'elle parlait couramment allemand, anglais, français et espagnol.

Nicole laisse derrière elle ses parents, son frère Marcel, et son fiancé, George Scheibner Mesas, qui a survécu au séisme en Haïti.