ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Simone Rita Trudo, 1957 - 2010 

Assistante personnelle (France)

Simone Rita Trudo

Simone Rita Trudo, de nationalité française, était l'assistante personnelle de Luiz Carlos da Costa, Représentant spécial adjoint principal du Secrétaire général à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Simone est née et a grandi sur l'île de la Martinique. Scolarisée tout d'abord au Lycée de Jeunes Filles à Fort-de- France, elle étudia l'anglais au Community College of St. Michael à Bridgetown, à la Barbade, puis s'installa aux États-Unis, où elle obtint un diplôme du Heald Business College à San Francisco en décembre 1988.

La carrière à l'ONU de Simone s'étale sur 15 ans. Elle travailla au Siège à New York ainsi qu'au Danemark, avant d'aller sur le terrain, en République démocratique du Congo et en Haïti, où elle tissa de solides liens avec ses collègues.

Ses amis la décrivent comme « une femme forte et fière, qui détestait l'injustice et la mesquinerie — une lionne et une grande sœur — au sourire aussi grand que le cœur ».

Simone avait aussi beaucoup d'amis haïtiens. Elle était active dans les cercles sociaux haïtiens et s'impliquait dans les problèmes quotidiens de ceux qui étaient pauvres et dans le besoin.

« Simone n'était pas juste une fonctionnaire internationale; elle était vraiment intégrée en Haïti », disent ses amis. Elle soutenait personnellement les enfants de la rue en fournissant nourriture et éducation.

Simone entama sa carrière à l'ONU après avoir passé quelques années dans le secteur public comme responsable des achats, et dans des compagnies aériennes, notamment Air France.

Après avoir quitté le secteur public, elle travailla au Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets en 1995. Elle fut ensuite désignée pour travailler à ce même bureau au Danemark pendant 2 ans, pour y ouvrir le nouveau Bureau des achats, puis elle partit sur le terrain, à la Mission des Nations Unies au Congo (MONUC) comme assistante au Service achats, à partir d'avril 2000.

Simone poursuivit son travail sur le terrain, à la MINUSTAH en juillet 2004, et se réjouissait de se rapprocher de sa Martinique natale et de sa famille. Selon ses collègues, elle « a rapidement ressenti une grande affection pour la population de ce pays et sa culture très riche, pour le travail des artistes et des artisans haïtiens ».

Ses collègues, ses amis et sa famille citent souvent « l'énergie, l'appétit pour la vie et le rire contagieux » de Simone, et disent que « le paradis sera un endroit plus gai avec Simone ».

Un ami proche décrit Simone comme une passionnée. « Elle s'exprimait bien, était cultivée, amusante et brillante. Elle aimait cuisiner et le faisait bien. Elle aimait la musique et la danse, et était généreuse. »

« Simone était une fière fille des Caraïbes, qui aimait y vivre », ajoute-t-elle.

Simone laisse derrière elle ses frères et sœurs : Eddy, Jean, André, Clémente, Evelyne et Marie Claire, et cinq nièces et neveux.