ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Adamou Biga Souley, 1973 - 2010 

Police des Nations Unies (Niger)

Adamou Biga Souley

Adamou Biga Souley, originaire du Niger, faisait partie de la Police des Nations Unies (UNPOL) de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) depuis 2008.

Né à Sakey (sud-ouest du Niger), il commença sa carrière en 1998 au Siège de la Police nationale de la capitale, Niamey. Pendant huit ans — de 1999 à 2007 — il fit partie de la Section de la police routière, puis de la Section des assistants de police en 2008 avant d'obtenir un poste en Haïti. Il arriva à Port-au-Prince au mois de juillet 2008.

À l'UNPOL de la MINUSTAH, il travailla pour la composante Opérations et contrôle, se concentrant sur le secteur ouest de Port-au-Prince. Il joua également un important rôle de coordination et de liaison avec ses homologues de la Police haïtienne nationale.

Un collègue qui travailla avec lui à Niamey explique qu'il était très compétent et fut un atout non seulement pour son pays natal mais aussi pour Haïti. Un autre collègue note : « le rire d'Adamou, qui adorait plaisanter, va nous manquer ».

« Nous nous souviendrons toujours d'un homme humble, travailleur, plein de joie, toujours prêt à aider », souligne un collègue. « Il avait un sens de l'humour qui faisait de lui un homme aimé et apprécié de tous. »

« Il laisse un vide immense dans les coeurs de ceux qu'il a connus », souligne un collègue. « Niamey est triste de ne plus revoir cet homme qui avait une incroyable personnalité. »

Le Président du Niger, S.E. M. Mamadou Tandja, a qualifié le séisme et la perte d'Adamou et de ses collègues nigérians « d'horrible catastrophe aux terribles conséquences » et a exprimé la solidarité de son pays avec le peuple haïtien.

La Ministre des affaires étrangères du Niger, M. Aïchatou Mindaoudou, a présenté pour sa part ses profondes condoléances aux familles des deux policiers du Niger décédés lors du séisme.

Adamou laisse derrière lui sa femme, Zeyna, et leurs deux enfants, Farida et Indira, âgées respectivement de 5 et 2 ans.