ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Washington Luiz de Souza Seraphim, 1986 - 2010 

Troisième Sergent (Brésil)

Washington Luiz de Souza Seraphim

Le Troisième Sergent Washington Luiz de Souza Seraphim, originaire du Brésil, servait la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) depuis juin 2009.

À l'origine, il était stationné à Lorena, dans le 5ème Bataillon d'infanterie légère. Son dévouement planétaire pour le bien-être d'autrui le mena en Haïti. « Ce n'est pas un pays dans lequel la vie est facile », expliquait-il à l'un de ses professeurs d'université. « Il y a des conflits relativement intenses mais nous sommes là pour aider. »

Washington préparait sa licence de biologie à FATEA (Université intégrée de Teresa Avila) à Lorena. Il comptait poursuivre ses études à son retour au Brésil à la fin du mois de janvier 2010. Lors de sa mission en Haïti, il utilisa au maximum ses compétences et son temps à l'étranger pour étudier les effets de l'écologie dans les zones urbanisées de conflit.

« Il recueillait des données sur l'eau, l'assainissement et les ressources naturelles pour tenter de construire un modèle afin d'observer les questions écologiques dans une ville en proie à un conflit urbain », a expliqué son professeur.

En 2008, il suivit un programme sur la conservation de l'eau au Forum ambiental de l'Instituo Santa Teresa (Brésil).

Toujours ravi d'aider là où il le pouvait, Washington est décrit par ses amis comme une personne « posée, qui avait de bonnes valeurs ».

« Il ne parlait pas beaucoup, mais aimait se retrouver parmi les siens », explique un ami d'enfance. « Nous nous sommes vus avant qu'il ne parte pour Haïti et avons ri et joué comme lorsque nous étions enfants. »

Washington donnait beaucoup d'importance à la famille. Jusqu'à son adolescence, il vécut dans la maison de ses grands-parents dans la banlieue de Vila Passos, dans l'est du Brésil. Après cela, il emménagea avec ses parents à Vila dos Comerciários dans le sud du pays.

« Il communiquait toujours avec sa mère via Webcam lorsqu'il était en Haïti », souligne un ami.

À son retour au Brésil, Washington avait prévu d'épouser sa petite amie avec qui il était depuis cinq ans. « Ils avaient déjà acheté un terrain sur lequel ils comptaient construire leur future maison », explique un membre de sa famille. « Il avait tant de projets. »

Le 22 janvier, une cérémonie s'est déroulée à la Base aérienne de Brasilia pour honorer Washington Luiz de Souza Seraphim et ses collègues tombés, en présence du Président Luiz Inácio Lula da Silva et de la première dame Marisa Letícia. Le Président Lula y a évoqué leur action pour la MINUSTAH comme « la plus noble mission humanitaire jamais menée par les forces armées brésiliennes ».

Washington et ses collègues ont reçu, à titre posthume, une promotion et la Médaille des soldats de la paix pour leurs remarquables actes de courage et de bravoure dans des circonstances dangereuses.

Washington laisse derrière lui sa famille et sa fiancée, Najara.