ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Emilio Carlos Torres dos Santos, 1963 - 2010 

Général de division*** (Brésil)

Emilio Carlos Torres dos Santos

Le Général de division*** Emilio Carlos Torres dos Santos, originaire du Brésil, travaillait à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) depuis mai 2009 lorsque s'est produit le séisme du 12 janvier 2010.

Originaire de Rio de Janeiro et parachutiste de formation, il travailla au bureau du Commandant de l'armée dans la capitale Brasilia, avant d'aller en Haïti. Il fut commandant du 26ème Bataillon de parachutistes, un corps militaire d'élite.

Cette mission en Haïti était importante pour Emilio, qui avait déjà passé 30 ans au service de l'armée et effectué une mission dans le centre du Brésil et qui voulait compléter sa formation universitaire par des cours à l'Académie militaire des Agulhas Negras.

Emilio était fier de servir dans une mission de maintien de la paix des Nations Unies et souhaitait que sa famille vienne lui rendre visite à Port-au-Prince en mai 2010 à la fin de son année de service. « Il voulait nous faire visiter les lieux où il habitait et travaillait et nous montrer l'évolution et la reconstruction du pays », explique son épouse.

« Je l'ai interrogé sur la situation en Haïti et il m'a dit que c'était calme. Il avait seulement du mal à être loin des siens », explique un ami. « Il va beaucoup nous manquer. C'était un être exceptionnel », explique-t-il.

« J'ai travaillé avec lui pendant plus de trois ans », explique un collègue. « J'ai tant appris. Il était formidable sur les plans professionnel et personnel. »

D'autres collègues disent qu'Emilio était très travailleur et très discipliné. « Je t'admirerai toujours, Emilio », déclare un autre.

Un membre de sa famille évoque sa bravoure : « Je sais qu'en vie, même blessé, il aurait participé aux efforts de secours car c'est comme ça qu'il était ».

Le 22 janvier, une cérémonie s'est déroulée à la Base aérienne de Brasilia pour honorer Emilio Carlos Torres dos Santos et ses collègues tombés, en présence du Président Luiz Inácio Lula da Silva et de la première dame Marisa Letícia. Le Président Lula y a évoqué leur action pour la MINUSTAH comme « la plus noble mission humanitaire jamais menée par les forces armées brésiliennes ».

Emilio et ses collègues ont reçu, à titre posthume, une promotion et la Médaille des soldats de la paix pour leurs remarquables actes de courage et de bravoure dans des circonstances dangereuses.

Emilio laisse derrière lui sa femme, Ana Paula Santos, et leurs deux filles de 13 et 7 ans.