ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Stanley Sainte Rose, 1973 - 2010 

Chauffeur (Haïti)

Stanley Sainte Rose

Stanley Sainte Rose, de nationalité haïtienne, travaillait comme chauffeur à la section des Affaires politiques de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Stanley, qui avait suivi des cours dans les domaines de la sécurité incendie et de l'informatique, avait une vaste formation technique. En plus des certificats obtenus à l'École de commerce Maurice Laroche et à l'Amerex International Performance Fire School, il était diplômé de l'Institut Diesel de Haïti, où il devint mécanicien et technicien diesel certifié.

De 1995 à 1999, Stanley occupa plusieurs postes de chauffeur, entre autres au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et à la Mission de police civile des Nations Unies en Haïti (MIPONUH).

Entre 2000 et 2005, Stanley travailla comme chauffeur et assistant logistique à l'Organisation des États américains et à la Fédération internationale de la Croix- Rouge. Il remplit également les fonctions de technicien de sûreté pour l'entreprise Internegoce.

En 2005, Stanley devint le chauffeur de Gerard Le Chevallier qui était le chef des Affaires politiques et de la planification et qui périt également dans le séisme.

Un ancien ami et collègue du Département des affaires politiques raconte que « Stanley était incroyablement ouvert, amical et serviable. Avant même d'arriver à Haïti, certains de ses anciens collègues m'avaient dit de ne pas m'inquiéter car Stanley était 'à la hauteur' et qu'il m'aiderait à 'dénicher une voiture et à trouver une maison' ».

Cet ami ajoute : « Nous parlions souvent de nos familles et avions l'habitude de plaisanter, en levant les yeux au ciel, au sujet de nos fils qui détruisaient tout ce qui avait de la valeur à la maison ».

Se souvenant d'une fête de départ en l'honneur d'un collègue habitant Haïti, peu avant Noël 2009, un ami de Stanley témoigne que c'était un « très bon danseur ». On disait qu'il avait dirigé une école de danse à une certaine époque de sa vie.

Stanley était marié à Guerline Jean Baptiste et avait deux fils, Kevin Mattheu, 9 ans, et Steven Hermes, 11 ans.