ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Nivah Odwori, 1973 - 2010 

Volontaire des Nations Unies (Kenya)

Nivah Odwori

Nivah Odwori, originaire du Kenya, était Volontaire des Nations Unies (UNV) en Haïti depuis juillet 2009. Elle travaillait comme Coordonatrice de district soutenant le processus électoral à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Nivah fréquenta le lycée à Nairobi et fit ses études supérieures à l'Université Bishop du Québec (Canada). En 2006, elle obtint un master en diplomatie ainsi qu'un master en communication stratégique de Seton Hall University (New Jersey). Son mémoire portait sur les défis du règlement des conflits au Soudan et en Inde.

Avant de travailler en Haïti, Nivah fut également Volontaire des Nations Unies au Népal en tant que Conseillère électorale de district.

Avant cela, elle fut bénévole à la Société de la Croix-Rouge au Kenya à Nairobi. Puis elle travailla pour la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, en tant que Conseillère lors de la 61ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

La Coordonatrice exécutive du Programme des VNU, Mme Flavia Pansieri, explique que « Nivah était talentueuse et pleine de compassion. Elle avait choisi de mettre ses compétences au service de la paix et du développement en tant que volontaire. Elle était très motivée et enthousiaste et c'est une grande perte pour la Mission, ainsi que pour ses proches et amis. »

Un collègue des VNU en Haïti se souvient du jour où Nivah offrit de partager son toit avec des inconnus. « Il s'agissait de quatre étudiants et de leurs coordonnateurs qui séjournaient à Port-au-Prince et qui n'avaient pas de domicile. Elle leur a ouvert sa porte pour le week-end », explique-t-il.

« Elle était toujours prête à aider dans la mesure de ses moyens, quitte à travailler de longues heures ou pendant  le week-end ou les vacances. Elle a touché le cœur de tous ceux qu'elle a rencontrés », explique un autre collègue.

« Vous entriez dans la pièce et la première chose que vous remarquiez c'était son rire franc », note une amie proche du New Jersey. « Son calme était apaisant. Nous l'appelions 'la diplomate' », souligne-t-elle.

Un collègue d'Haïti ajoute qu'« elle avait toujours le mot juste pour détendre l'atmosphère et faire en sorte de mettre les gens à l'aise ».

« Personne ne restait indifférent à sa présence qui était magnétique. [Il y avait aussi] sa grâce, sa douceur et sa nature aidante et son dynamisme », confie-t-il.

Amis et collègues ont organisé un service commémoratif pour Nivah dans divers coins du monde, notamment aux États-Unis, à Guyana et au Népal.

Nivah laisse derrière elle sa mère, ses frères et soeurs.