ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Cleiton Neiva, 1976 - 2010 

Garde de sécurité associé (Brésil)

Cleiton Neiva

Cleiton Neiva, originaire du Brésil, servait la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) à intervalles réguliers, et ce, en diverses capacités depuis 2004.

Cleiton sortit diplômé de l'Academia da Polícia Militar de Brasília en 1999, avec une licence de sciences dans le domaine de la sécurité publique et de la défense sociale. En 2003, il obtint un diplôme supérieur à l'União Pioneira de Integração Social, en se spécialisant dans la gestion de la sécurité publique et la défense sociale.

Doté d'un intérêt prononcé pour les langues et d'une capacité naturelle à les apprendre, il parlait anglais, français et espagnol couramment en plus de sa langue maternelle qui était le portugais. Il comprenait également le créole haïtien.

Voulant gravir rapidement les échelons, Cleiton commença son service national au sein de la Police militaire brésilienne en 1997 en tant que cadet. En 2003, il obtint le grade de Commandant adjoint et, seulement cinq mois plus tard, fut promu au rang d'Instructeur de l'Académie de police et de commandant du groupe de déminage.

Cleiton était également ambitieux dans sa carrière de sécurité au sein des Nations Unies. Il intégra la MINUSTAH en septembre 2004 en tant que Chef du Centre opérationnel national de la Police des Nations Unies (UNPOL) et Chef du Centre conjoint des opérations.

De septembre 2005 à avril 2006, il assuma la responsabilité de Chef des opérations de l'UNPOL, après quoi il retourna au Brésil pour occuper un poste de manager de la sécurité de la Banque centrale brésilienne.

En juin 2007, il réintégra la MINUSTAH en tant que Responsable régional de la sécurité. En novembre 2008, il fut nommé Chef du Centre des opérations de sécurité.

Il était responsable de mener les analyses en soutien aux prises de décisions et opérations de la mission. Ses collègues se souviennent que Cleiton travaillait de longues heures pour mener à bien son travail.

Dans le cadre d'une difficile mission de terrain lors de laquelle Cleiton travaillait au soutien des victimes d'un ouragan dans les Gonaïves, il fit preuve d'un professionnalisme, d'un leadership et d'un calme exceptionnels. Les membres de son équipe le décrivent de « point d'équilibre pour nous. Son expérience sur le terrain et ses bonnes relations avec tout le monde lui ont permis de résoudre de nombreuses situations. Il était toujours patient et poli, mais prenait rapidement une importante décision pour aider les autres ».

« Son professionnalisme et son sourire contribuaient à créer un bon environnement pour notre personnel de l'ONU en temps de crise », explique un collègue.

Ses amis se souviennent de Cleiton pour sa camaraderie et sa compassion.

« Cleiton Neiva était un jeune homme au charisme extraordinaire, à l'âme d'un ange qui était aimé et apprécié par ceux qui le rencontraient », explique un ami.

D'autres se souviennent qu'il avait toujours des paroles gentilles pour ses amis et collègues et qu'il adorait plaisanter.

Selon ses amis, Cleiton rencontra son épouse, Irene, qui travaille dans le domaine de l'information à la MINUSTAH, alors qu'ils se trouvaient tous deux en Haïti. Ils se marièrent sur une île haïtienne au cours d'une cérémonie dont tous les participants se souviennent.

Cleiton laisse derrière lui sa femme, Irene, et son petit garçon, Yannick.