ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Douglas Pedrotti Neckel, 1986 - 2010 

Troisième Sergent (Brésil)

Douglas Pedrotti Neckel

Le Troisième Sergent Douglas Pedrotti Neckel, originaire du Brésil, servait la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) depuis juillet 2009.

Né à Cruz Alta, dans le sud du Brésil, Douglas a toujours rêvé de s'engager dans l'armée. En grandissant, son ami d'enfance et lui pratiquaient des marches militaires dans le jardin familial.

« L'armée, c'était sa vie, c'est ce à quoi il pensait 24 heures sur 24 », explique un membre de la famille. « Nous le taquinions à ce sujet. Chaque fois qu'il regardait un film, ça avait trait à l'armée. »

Douglas était membre du 5ème Bataillon d'infanterie légère de Lorena, où il avait passé les 14 dernières années.

Ses amis expliquent qu'il était attiré par l'armée car il voulait aider les autres et le faisait d'ailleurs souvent au quotidien. Il était naturel de le voir s'engager dans le cadre d'une mission de maintien de la paix.

« Il voulait aider le peuple haïtien — un peuple qu'il ne connaissait que par l'intermédiaire des médias mais dont il savait qu'il avait la vie la plus difficile du continent », souligne un membre de la famille.

L'automne dernier, lors d'un voyage au Brésil, Douglas racontait avoir découvert une nouvelle perspective sur le monde. « Vous n'avez pas idée de ce que la pénurie peut pousser quelqu'un à faire », dit-il un jour à sa famille.

« Il était tellement heureux. Il disait avoir appris à mieux reconnaître la valeur de l'eau et de la nourriture. Il disait également qu'il voulait protéger ces gens », explique un cousin.

Deux heures à peine avant le tremblement de terre, Douglas avait dit à sa famille qu'il était impatient de retourner chez lui le dimanche suivant.

En dépit de son intérêt pour l'armée, il envisageait la possibilité de reprendre des études d'économie et d'aider ses parents à gérer l'affaire familiale.

Il est mort à l'un des postes de contrôle de Port-au-Prince.

Le 22 janvier, une cérémonie s'est déroulée à la Base aérienne de Brasilia pour honorer Douglas Pedrotti Neckel et ses collègues tombés, en présence du Président Luiz Inácio Lula da Silva et de la première dame Marisa Letícia. Le Président Lula y a évoqué leur action pour la MINUSTAH comme « la plus noble mission humanitaire jamais menée par les forces armées brésiliennes ».

Douglas et ses collègues ont reçu, à titre posthume, une promotion et la Médaille des soldats de la paix pour leurs remarquables actes de courage et de bravoure dans des circonstances dangereuses.

Lors de la cérémonie, sa famille portait des chemises à l'effigie de Douglas. Son cercueil était recouvert du drapeau brésilien et de l'inscription « Mission accomplie ».

Un profil en ligne écrit par Douglas lui-même mentionne : « Tirez des leçons de vos erreurs, cultivez l'amour de l'amitié, rendez quelqu'un heureux au moins une fois par jour, pensez moins à vous même, regardez autour de vous et essayez d'aider les autres, soyez moins sérieux, riez plus et aidez les personnes dans le besoin ».

Douglas laisse derrière lui sa famille au Brésil.