ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Lisa Mbele-Mbong, 1971 - 2010 

Spécialiste des droits de l'homme (États-Unis d'Amérique)

Lisa Mbele-Mbong

Lisa Mbele-Mbong, citoyenne américaine d'origine camerounaise, rejoignit les Nations Unies en 2002, en qualité de spécialiste des droits de l'homme en République démocratique du Congo (RDC). Sa passion pour les droits de l'homme l'amena ensuite en Haïti en 2005 où, pendant les trois dernières années, elle fut chef d'équipe au sein de l'Unité des politiques et de la planification de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Lisa fut une « enfant de l'ONU » typique. Son père travaillait pour l'Organisation météorologique mondiale et sa mère pour l'Organisation mondiale de la santé. Elle grandit au Cameroun, vécut au Burundi et plus tard en Europe lors de ses années de lycée. Elle alla ensuite aux États-Unis pour y poursuivre ses études au Smith College dans l'État du Massachusetts.

Après avoir obtenu son diplôme, Lisa commença sa carrière à Washington D.C., au National Democratic Institute (NDI). C'est par le biais du NDI que Lisa s'est rendue pour la première fois en Haïti, pour y organiser des élections. Ses parents habitant à Genève, Lisa visitait souvent les Bureaux du Haut-commissariat pour les droits de l'homme (OHCHR) et parlait à ses collègues de la situation en Haïti.

Ses collègues et amis se rappellent affectueusement « son intellect aiguisé et son esprit curieux », sa force de caractère et sa conviction. Une collègue ayant travaillé avec Lisa à la Mission des Nations Unies au Congo (MONUC) se souvient de la fois où Lisa et elle s'étaient portées volontaires pour aller dans l'Est du pays, vivre dans des conditions difficiles pour deux mois et du rôle positif de Lisa dans la réussite de cette mission.

« Lisa était une personne très dévouée, toujours prête à faire un effort supplémentaire », se rappelle-t-elle.

Un autre collègue dit de Lisa : « C'était une femme passionnée, courageuse et prévenante, dévouée aux droits de l'homme et à la justice sociale. Elle avait cet esprit sceptique et curieux de tout, et un rire communicatif; elle n'hésitait jamais à braver les a priori sur Haïti, les droits de l'homme ou toute autre question qui lui tenait à cœur. Elle était en plus belle et drôle. »

Le monde a perdu une activiste des droits de l'homme dévouée, une mère aimante et une amie.

Lisa Mbele-Mbong a été inhumée à Genève.

Elle laisse derrière elle son fils de 10 ans, Nady, ses parents, Samuel et Helena Mbele-Mbong, et sa sœur, Leontyne.