ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Rodrigo de Souza Lima, 1986 - 2010 

Deuxième Sergent (Brésil)

Rodrigo de Souza Lima

Le Deuxième Sergent Rodrigo de Souza Lima, originaire du Brésil, était membre du contingent de l'armée brésilienne déployé auprès de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH). Il était en service commandé lorsque le séisme frappa le 12 janvier 2010.

Rodrigo, qui est né et a grandi à Pirai (État de Rio de Janeiro), quitta sa ville natale en 2005 pour suivre une formation militaire à l'Académie du Minas Gérais. Là, il joignit l'armée et fut ensuite incorporé au 5e bataillon d'infanterie légère.

En juillet 2009, il intégra la MINUSTAH où il dirigea un groupe de combat chargé du maintien de la sécurité publique. Ses responsabilités consistaient à patrouiller et à surveiller les édifices gouvernementaux, les hôpitaux et les écoles.

Ses proches disaient de Rodrigo qu'il était « très studieux, très travailleur et fier de l'uniforme qu'il portait ». Il partit pour Haïti pour « aider les plus pauvres que lui ».

Dans une interview qu'il accorda la veille de son départ pour Haïti, il se réjouissait à l'idée de rejoindre la Mission et était prêt à affronter les difficultés dès sa formation intensive de quatre semaines terminée.

Selon un ami de longue date, Rodrigo appréciait sa mission en Haïti. « Il aimait ce qu'il faisait », raconte cet ami. « Il était ravi. »

La veille du séisme, il dit à ses parents qu'ils lui manquaient et qu'il ne voulait pas fêter son prochain anniversaire seul.

« Il a choisi cette affectation, et nous étions contents pour lui, pour l'occasion qu'elle présentait de faire avancer sa carrière militaire et son expérience de la vie », rapportent ses parents. « Il est mort en faisant honneur à son pays. »

« C'est très triste », déclare Arthur Henrique Goncalves Pereira, le maire de sa ville natale. « Pirai est une petite localité où tout le monde se connaît. Nous assimilons sa mort et celle de ses collègues à celles de membres de notre famille. Rodrigo appartenait à une famille connue. Il avait une carrière prometteuse devant lui et il a décidé d'aller en Haïti pour exprimer sa solidarité avec ce pays. Cet événement a marqué notre ville. »

Le 22 janvier, une cérémonie s'est déroulée à la Base aérienne de Brasilia pour honorer Rodrigo de Souza Lima et ses collègues tombés, en présence du Président Luiz Inácio Lula da Silva et de la première dame Marisa Letícia. Le Président Lula y a évoqué leur action pour la MINUSTAH comme « la plus noble mission humanitaire jamais menée par les forces armées brésiliennes. »

Rodrigo et ses collègues brésiliens ont reçu, à titre posthume, une promotion et la Médaille des soldats de la paix pour leurs remarquables actes de courage et de bravoure dans des circonstances dangereuses.

Rodrigo laisse derrière lui ses parents, Maury et Maria, ainsi que son frère, Thiago.