ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Batipa Agnès Koura, 1960 - 2010 

Sergent-chef, Police des Nations Unies (Bénin)

Batipa Agnès Koura

Batipa Agnès Koura, de nationalité béninoise, collaborait à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) depuis le mois d'octobre 2009.

Membre des forces de sécurité publique du Bénin, Batipa avait le grade de sergent-chef et avait été auxiliaire de police à Lokossa et Cotonou. Avant son affectation en Haïti, elle exerça ses fonctions au Commissariat spécial de l'Aéroport international Cardinal Bernardin Grantin de Cadjhoun dans la capitale.

En Haïti, Batipa servait la composante contrôle des opérations, où en sa qualité de femme, elle était appelée à participer à des projets spéciaux.

« En tant que policière, ses contributions dans les domaines des crimes sexuels et de la protection des mineurs étaient grandement appréciées », rapporte un ancien collègue qui avait collaboré avec elle à Port-au-Prince.

Il ajoute que « après seulement trois mois de travail comme conseillère technique et agente de liaison pour les questions d'égalité entre les sexes au Commissariat de la Croix des Bouquets, Batipa était déjà très impliquée dans son travail de soutien à la Police nationale haïtienne et de maintien de la sécurité dans son secteur ».

Au moment du séisme, 31 policiers béninois étaient affectés à la Police des Nations Unies en Haïti.

Le Ministre des affaires étrangères du Bénin, M. Jean- Marie Ehouzou, a présidé une cérémonie émouvante en l'honneur de Batipa et des deux autres policiers béninois qui périrent dans le séisme. Une minute de silence a été observée et le Ministre a présenté ses condoléances, ainsi que celles du Président et du Gouvernement aux membres de la famille présents dans l'assistance.

Batipa laisse derrière elle son frère, Gédéon.