ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Karimou Ide, 1969 - 2010 

Garde rapproché du Représentant spécial (Niger)

Karimou Ide

Karimou Ide, du Niger, se joignit pour la première fois à l'ONU au nom de son gouvernement pour prendre part à la force de police de la Mission d'appui des Nations Unies au Timor oriental (UNMISET), de 2000 à 2002.

Il étudia le droit à l'Université Abdou Moumouni (Niger) de 1998 à 2000 et obtint de nombreux certificats et formations en matière de police et de sécurité.

Il occupa un poste d'Officier de sécurité de 2005 à 2007 à l'Opération des Nations Unis au Burundi (ONUB) — qui devint le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB) en 2006.

« Positif », « travailleur », « honnête » et « enjoué » sont les mots que l'on associe à Karimou, selon ses collègues. « Il s'entendait bien avec tout le monde et faisait partie intégrante de l'équipe de sécurité du BINUB. » Il était « dévoué à son travail » et avait « toujours une vision positive, même dans les situations difficiles ».

Son professionnalisme était reconnu par tous ses collègues du BINUB : « Il avait prouvé qu'il était un professionnel de la sécurité et était motivé par les défis à relever pour atteindre ses buts. »

Un très bon collègue et ami dit de lui : « Karimou était l'une de ces personnes très particulières que l'on a l'honneur et le privilège de rencontrer et dont on partage la vie dans le cadre de postes en mission de l'ONU. Il était profondément dévoué aux valeurs et principes de l'ONU... Il partageait avec tous ses collègues et amis sa force morale, sa loyauté, sa gentillesse, son incroyable sens de l'humour, sa sérénité et sa sagesse ainsi que sa discrétion. Karimou était la personne à appeler lorsque vous aviez besoin d'un conseil. C'était quelqu'un à qui parler ou faire part d'un souci car il savait écouter. »

Karimou fut désigné Officier régional de sécurité à Ngozi, au Burundi, où il « mit en place le meilleur bureau des opérations de sécurité de la Mission », déclare un collègue et ami proche.

En septembre 2007, il intégra la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) pour travailler à la protection rapprochée de M. Annabi, le Représentant spécial du Secrétaire général en Haïti.

En plus de son professionnalisme, « il avait d'extraordinaires qualités humaines », dit de lui un collègue du BINUB qui le qualife de « frère et ami ».

« Il était toujours là pour aider ceux qui étaient dans le besoin. Tout le monde l'adorait, aussi bien le personnel recruté sur le plan international que le personnel recruté sur le plan national. »

Selon ses pairs, Karimou croyait fortement aux valeurs familiales. Il était un bon mari et le père affectueux de trois enfants.

Karimou laisse derrière lui sa femme, Aminata, et trois enfants, une fille de 16 ans et deux fils de 12 et 9 ans. Ils vivent tous à Niamey (Niger).