ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Marcio Guimarães Martins, 1973 - 2010 

Lieutenant-Colonel (Brésil)

Marcio Guimarães Martins

Le Lieutenant-Colonel Marcio Guimarães Martins, de nationalité brésilienne, venait de rejoindre Port-au-Prince pour remplir ses fonctions de chef d'état-major du Bataillon d'infanterie de la paix (Brabatt) de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH). Il est mort dans le séisme tout juste deux jours après son arrivée.

Originaire de Natal (Est du Brésil), Marcio fut membre de la Brigade d'infanterie des parachutistes de Rio de Janeiro. Avant d'être promu au rang de commandant en décembre 2009, il était capitaine à Santa Maria, où il avait rejoint le Conseil permanent de justice de l'armée en 2006.

Conjointement à sa carrière militaire, Marcio avait une formation de juriste. Il était titulaire d'une maîtrise de droit militaire de la Faculté de droit de Santa Maria (FADISMA) et avait publié une étude sur la pertinence de l'Union des cours militaires au Brésil.

« Il était d'une grande intelligence », explique son frère jumeau. Il ajoute qu'« il était très dévoué à sa famille et très loyal, un exemple pour ses enfants et sa famille ».

« Il était prêt à tout. Au Brésil, l'entraînement est intensif et dure six mois, mais aucune formation, quelle qu'elle soit, ne vous prépare à une telle tragédie », observe son frère.

Le 22 janvier, une cérémonie s'est déroulée à la Base aérienne de Brasilia pour honorer Marcio Guimarães Martins et ses collègues tombés, en présence du Président Luiz Inácio Lula da Silva et de la première dame Marisa Letícia. Le Président Lula y a évoqué leur action pour la MINUSTAH comme « la plus noble mission humanitaire jamais menée par les forces armées brésiliennes ».

Marcio et ses collègues brésiliens ont reçu, à titre posthume, une promotion et la Médaille des soldats de la paix pour leurs remarquables actes de courage et de bravoure dans des circonstances dangereuses.

Marcio a été inhumé le 22 janvier au Jardin de Saudade à l'ouest de Rio.

Marcio laisse derrière lui sa femme, son fils de 5 ans et sa fille de six mois.