ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Varnel Dimanche, 1973 - 2010

Assistant linguistique (Haïti)

Varnel Dimanche

Varnel Dimanche, originaire d'Haïti, travaillait à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti depuis 2005 en tant qu'assistant linguistique.

Varnel grandit aux Cayes. C'est là qu'il fit ses études et obtint un diplôme en théologie et un autre en anglais. En 2007, il commença un programme en relations internationales au Centre d'études diplomatiques et internationales de Port-au-Prince.

Selon un collègue, Varnel estimait que devenir diplomate lui permettrait de mieux servir son pays. « Il avait des rêves ambitieux et était très sociable », explique-t-il.

Varnel parlait créole, français, anglais et espagnol, passant sans problème d'une langue à l'autre. Au cours de sa carrière à la MINUSTAH, il travailla pour la Police des Nations Unies, traduisant des documents et servant d'intermédiaire lors d'entretiens avec la police locale et la population.

Même si Port-au-Prince n'était pas sa ville natale, Varnel la connaissait bien et servait de guide pour la Police des Nations Unies lors des patrouilles en ville, travaillant souvent dans le quartier de Cité Soleil. En 2004, Varnel occupa une fonction analogue au sein de la Force multinationale intérimaire qui précéda la MINUSTAH, offrant ses services de guide et de traducteur.

« Il était toujours prêt à aider les officiers de police et ne se plaignait jamais de participer aux patrouilles », explique un ami de la MINUSTAH, ajoutant que Varnel assista à l'arrestation de nombreux membres de gangs de Cité Soleil. « Même quand c'était difficile, il était déterminé à bien travailler avec l'équipe », confie-t-il.

 « Il était gentil et bon. De compagnie agréable, toujours prêt à raconter une histoire drôle. Il faisait tout son possible pour aider quelqu'un dans le besoin », explique-t-il.

Varnel laisse derrière lui sa femme, Eliatrice, et leur fille, Valentina Jouleicie, âgée de deux ans.