ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Junior Délinois, 1977 - 2010

Professeur de langue (Haïti)

Junior Délinois

Junior Délinois, de nationalité haïtienne, enseignait les langues depuis 2008 à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Né à Port-au-Prince, sa langue maternelle était le créole. Il grandit dans un cadre francophone et se consacra à l'étude des langues. Il était titulaire d'une licence en anglais et en espagnol de l'Université APEC de Saint-Domingue en République dominicaine. Il étudia l'espagnol à l'Institut Lope de Vega de Port-au-Prince et obtint un certificat de l'America English School.

Avant d'intégrer la MINUSTAH, Junior enseigna l'espagnol au Wonderful Institute de Port-au-Prince travailla au début de sa carrière comme interprète et enseignant d'anglais en République dominicaine.

Junior rejoignit le programme linguistique du Centre intégré de formation de la MINUSTAH en 2008, où il enseigna quotidiennement tous les niveaux d'espagnol au personnel civil, policier et militaire. Il donnait également des cours privés aux hauts fonctionnaires et enseignait le créole.

Ses collègues du programme linguistique disent qu'il était « un ami et collègue inoubliable », un être « dynamique et joyeux », « qui avait une grande capacité à travailler en équipe et à partager ses connaissances avec ses amis ».

Ils remarquent que « grâce à son sens de l'humour, tout le monde le connaissait, non seulement au Centre intégré de formation, mais aussi dans les départements de l'ONU en Haïti ».

Un collègue à qui Junior enseigna le créole explique : « Dès les premières leçons, il avait su me donner envie d'apprendre cette langue, par son enthousiasme, sa bonne humeur, son sens pédagogique et sa volonté permanente de faire progresser ses élèves ».

« Nous avions rapidement sympathisé et nos discussions dépassaient largement le cadre des cours. C'était devenu simplement un plaisir de le rencontrer deux fois par semaine », ajoute-t-il.

Un autre collègue rapporte que la grande motivation de Junior était « d'aider les autres et de s'assurer que les Haïtiens s'en sortent mieux ».

Junior était marié à Magdala et avait trois enfants, Ed Larry, 13 ans, Dariana Yélélie, 11 ans, et Junior Junior, un an.