ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Davi Ramos de Lima, 1972 - 2010 

Premier Sergent (Brésil)

Davi Ramos de Lima

Le Premier Sergent Davi Ramos de Lima, originaire du Brésil, était au service de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) depuis six mois lorsque le séisme frappa l'île.

Davi commença sa carrière en 1995, stationné à Lorena. Il servit dans l'armée brésilienne pendant 15 ans, au service du 5ème bataillon d'infanterie légère.

Un membre de sa famille explique : « il était doux, avait de l'humour et un regard toujours positif sur la vie ».

Davi intégra la MINUSTAH en juillet 2009 et apprécia le temps passé à Port-au-Prince. Il expliquait à son frère qu'il avait ainsi réalisé un de ses rêves. Il devait rentrer chez lui une semaine après le séisme. Son père se dit « fier de son fils, qui faisait son devoir ».

« C'est un héros et la fierté de la famille. Il était parti apporter la paix à un pays sans paix », explique-t-il.

« C'était un soldat honorable », observe sa nièce, ajoutant qu'il admirait le fait que les Haïtiens soient si hospitaliers, malgré leurs modestes moyens.

Davi vivait à João Pessoa avec sa femme et leurs trois enfants, 14 ans, 7 ans et 4 mois. Il était impatient de retrouver son plus jeune fils, qu'il n'avait vu qu'une semaine lors de ses congés.

Davi est né dans la ville de Garanhuns (État du Pernambouque) dans l'Est du Brésil. Il avait cinq frères. Depuis son enfance, il était déterminé à suivre les pas de son père et à faire une carrière militaire. L'un des ses objectifs sur le plan professionnel était de participer à une mission internationale de maintien de la paix. C'est cet objectif qui l'a mené à la mission des Nations Unies en Haïti.

Le 22 janvier, une cérémonie s'est déroulée à la Base aérienne de Brasilia pour honorer Davi Ramos de Lima et ses collègues tombés, en présence du Président Luiz Inácio Lula da Silva et de la première dame Marisa Letícia. Le Président Lula y a évoqué leur action pour la MINUSTAH comme « la plus noble mission humanitaire jamais menée par les forces armées brésiliennes ».

Davi et ses collègues ont reçu à titre posthume une promotion et la Médaille des soldats de la paix pour leurs remarquables actes de courage et de bravoure dans des circonstances dangereuses.

Davi laisse derrière lui une femme, trois enfants, ses parents et cinq frères.