ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Maria Antonieta Castillo Santa Maria, 1951 - 2010

Assistante administrative (Mexique)

Maria Antonieta Castillo Santa Maria

Maria Antonieta Castillo Santa Maria, originaire du Mexique, travailla à l'ONU pendant sept ans, notamment à la Division des affaires politiques et de la planification à Port-au-Prince et à Mexico, occupant pendant près de cinq ans le poste d'assistante administrative à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Surnommée « Tony » par ses amis, Maria Antonieta était appliquée et soucieuse du détail à la Section de l'assistance électorale en Haïti. Ses collègues expliquent « qu'elle s'enorgueillissait d'accomplir sa tâche tout en apportant calme et stabilité dans l'environnement du travail ».

« La famille de la Section de l'assistance électorale a perdu un de ses piliers », fait observer un collègue. « Tu nous manques beaucoup. »

Avant d'intégrer l'ONU, Maria fut assistante administrative au Ministère mexicain des affaires étrangères pendant plus de 12 ans, au service de cinq ambassadeurs. Elle travailla également dans le secteur privé pour de grandes sociétés. Sa carrière à l'ONU commença au sein du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Mexique en 2003. La raison pour laquelle elle quitta le PNUD réside dans le fait qu'elle avait « toujours rêvé de travailler pour l'ONU », explique un collègue.

Son esprit international la poussa à mettre ses compétences au service d'une mission éloignée du Siège. « J'ai été très impressionné d'apprendre qu'elle irait en Haïti », explique un collègue. « Il était évident qu'elle s'était fixé un but dans la vie et voulait mettre sa pierre à l'édifice. Elle était très déterminée. Son calme, sa retenue et sa douceur ne laissaient pas immédiatement transparaître cet aspect de sa personnalité. »

De nature généreuse, elle recherchait des organisations locales d'assistance à Port-au-Prince et leur offrait du riz, du sucre et tout le soutien qu'elle pouvait apporter.

« Tony incarnait les meilleures qualités du Mexique à la MINUSTAH. Elle était chaleureuse, généreuse, loyale et savait s'amuser. Elle me faisait sentir chez moi, même loin de chez moi », se souvient un collègue.

Ses collègues l'admiraient notamment pour ses « excellentes compétences linguistiques (français, anglais, espagnol) et sa soif de lecture, elle lisait tout ce qui lui tombait sous la main ».

« Elle adorait la natation, les voyages, le chant et l'opéra. Elle écrivait également des poèmes, qu'elle comptait un jour publier. Tony avait toujours sa porte ouverte à quiconque avait besoin de faire une halte. »

« Elle était sensible, comprenait les problèmes de ses camarades et ne perdait jamais de vue la réalité. Je me souviendrai toujours de nos longues discussions au bord de la piscine et (ses) jolis mots concernant la vie et le futur », explique un ami.

« Ton sourire restera à jamais gravé dans mon coeur », explique un autre collègue.

Maria Antonieta détenait un Bachelor of Science in Business Management de la University of Maryland. Elle avait obtenu également un certificat avec mention du City College of Chicago, ainsi qu'un diplôme de langues en anglais et en espagnol d'Helena Herlihy Hall (Mexique).

Maria Antonieta laisse derrière elle sa nombreuse famille qui réside au Mexique.