ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Leonardo de Castro Carvalho, 1980 - 2010

Premier Sergent (Brésil)

Leonardo de Castro Carvalho

Le Premier Sergent Leonardo de Castro Carvalho, originaire du Brésil, travaillait pour la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) en tant que membre de la Police des Nations Unies.

Leonardo est né dans le sud du Brésil. Il perdit son père enfant, se disait passionné par l'armée et intégra un collège de formation militaire, l'Escola de Sargentos das Armas (ESA).

Ses amis et ses proches se souviennent à quel point il travaillait inlassablement, ajoutant qu'il disparaissait pendant des jours entiers pour se consacrer à ses études.

Leonardo intégra l'armée brésilienne en 2000 après avoir obtenu son diplôme. Il poursuivit une carrière d'une décennie au cours de laquelle il servit à São Vicente, puis à Lins et enfin au 5ème Bataillon d'infanterie à Lorena, où il fut stationné avant de partir pour Haïti.

Décrit par ses amis et collègues à la MINUSTAH comme « gentil et courageux », Leonardo était chargé des fonctions humanitaires et des patrouilles de sécurité.

Ses collègues expliquent qu'il s'inscrivait à toutes sortes de formations offertes par la Mission. « Il avait une grande soif d'apprendre », a ajouté un membre de sa famille.

« Participer à la mission de maintien de la paix de l'ONU en Haïti était son rêve. Il était là-bas pour aider », explique sa petite amie.

« Il voulait aider le monde », déclare sa mère. « Il était navré de ce qu'il voyait, la situation des enfants le touchait particulièrement. »

Après avoir passé Noël en famille au Brésil, Leonardo devait terminer sa mission en Haïti à la mi-janvier.

Il était connu et aimé dans sa ville natale de São João del Rey, où il fut plusieurs fois champion régional de motocross.

Une cérémonie a été organisée le 22 janvier à la base aérienne de Brasilia en l'honneur de Leonardo et de ses collègues tombés. Le Président Luiz Inacio Lula da Silva et la Première dame Marisa Leticia étaient présents. Le Président Lula a qualifié leur travail à la MINUSTAH de « la plus noble mission humanitaire jamais menée par les forces armées brésiliennes. »

Leonardo et ses collègues ont reçu, à titre posthume, une promotion et la Médaille des soldats de la paix pour leurs remarquables actes de courage et de bravoure dans des circonstances dangereuses.

Il a été inhumé à São João del Rey où le maire a souligné sa bravoure lors de ses funérailles et a appelé à observer trois jours de deuil.

Leonardo laisse derrière lui sa mère Leandra, sa soeur, sa petite amie Patricia et une famille élargie.