ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Chrystel Cancel, 1975 - 2010

Experte auprès de l'Agence pour le développement international (France)

Chrystel Cancel

Chrystel Cancel, ressortissante de la France, était une experte internationale qui travaillait sur plusieurs projets de la Banque mondiale en Bolivie et au Panama. Elle était arrivée en Haïti quelques jours seulement avant le séisme, dans le cadre d'une mission pour l'Agence américaine pour le développement international (United States Agency for International Development - USAID), et elle est morte dans l'effondrement de l'Hôtel Montana.

Née à Toulouse, en France, Chrystel obtint une Licence et un Master en business administration de l'Université de Toulouse puis un autre Master en sciences politiques de l'Université de Paris en 1999, dans le cadre duquel elle se spécialisa dans l'économie des pays en développement. En 2006, elle obtint un troisième Master en gestion du tourisme de la George Washington University à Washington, D.C.

Elle passa la majorité de sa carrière en tant que consultante dans le domaine du tourisme, travaillant sur divers projets de développement entre autres pour la United States Agency for International Development (USAID), la Banque mondiale et l'International Finance Corporation.

Au cours de sa carrière, elle travailla au Brésil, en Jordanie, au Lesotho et dans plusieurs pays d'Asie. Lors de ses quelques mois passés au Lesotho, elle aida à créer des supports d'enseignement visant à renseigner les entrepreneurs sur les moyens de faire évoluer leurs entreprises. Elle rencontra également le roi et la reine du Lesotho à l'occasion d'un évènement.

Chrystel se trouvait en Haïti dans le cadre d'un projet d'USAID pour évaluer les opportunités de développement touristiques, et travaillait en parallèle pour la Banque mondiale au Panama, où elle habitait. Elle participait aussi à l'équipe de suivi de la Banque mondiale du Projet de développement durable du lac Titikaka en Bolivie. Chrystel avait aussi récemment travaillé pour l'International Finance Corporation (IFC), la branche secteur privé du groupe de la Banque mondiale.

Amis et collègues se souviennent de sa « joie de vivre » et expliquent que Chrystel était « quelqu'un qui aimait danser, voyager et rire ». C'était aussi « une personne agréable, vive et qui aimait s'amuser ».

Un autre collègue décrit Chrystel comme une personne « dévouée, obstinée, généreuse, complexe et vraie », lorsqu'il s'agissait de son travail humanitaire.

Un ami explique que Chrystel « continue à exister partout où elle a habité et travaillé. Elle a laissé un travail si formidable derrière elle que les gens s'en souviennent. C'est un hommage adéquat à son énergie, son dévouement et sa passion. »

Son fiancé Eric demanda Chrystel en mariage trois jours avant qu'elle ne parte pour Haïti. Lorsqu'il appris la nouvelle du séisme, il se rendit à Port-au-Prince d'où il put accompagner la dépouille de Chrystel jusqu'à Ecosse, dans le nord de la France. Elle fut inhumée le 13 février au cimetière de Pamiers.

Chrystel laisse derrière elle son fiancé Eric Nyman, ses parents Danièle et Francis, et son frère Lilian.