ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Kai Buchholz, 1976 - 2010

Assistant spécial du Représentant (Allemagne)

Kai Buchholz

Kai Buchholz, originaire d'Allemagne, était l'Assistant spécial du Représentant spécial adjoint principal du Secrétaire général au sein de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) depuis juillet 2008 lorsque le séisme frappa Haïti le 12 janvier 2010.

Après avoir obtenu avec mention un Masters en économie de l'Université de Maastricht, Kai travailla pendant deux ans à la Banque allemande de développement. En 2002, il intégra le Bureau des Nations Unies pour le développement (désormais connu sous le nom de DOCO) en tant que jeune professionnel.

Pendant ses cinq années passées à New York, il excella dans son travail et fut sélectionné au poste de spécialiste des politiques au Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies. Il utilisa ses compétences au Comité des politiques du Secrétaire général et au Secrétariat du Groupe de haut niveau sur la cohérence de l'action du système des Nations Unies.

Selon un collègue, Kai était impliqué dans « toutes les initiatives les plus importantes du bureau relatives à la réforme de l'ONU ». Sur une page commémorative en ligne, le même collègue écrivait à propos de Kai : « Tu as été recruté en tant que «junior» et tu pilotes pourtant les processus les plus complexes du bureau… Tu mènes avec ton intelligence, ta vision, ton dynamisme, ton pragmatisme, ton respect et tes liens avec les autres… Je n'ai jamais rencontré une personne qui ait une vision si limpide de l'action de l'ONU. »

« Kai était un collègue formidable, très intelligent, rapide, drôle, ferme sur les principes, obstiné, franc, déterminé et plein de vie », explique un autre collègue. « Il s'est acquitté de façon excellente du travail qui lui a été confié ». Certains pensaient qu'il serait un jour à la tête de l'Organisation.

Pour Kai, aller sur le terrain était un rêve devenu réalité, explique un ami. Haïti était sa première mission de maintien de la paix et il était ravi d'y être. « Il appréciait Haïti », explique un ami, « il avait le sentiment d'y avoir trouvé sa place. »

Quelques heures avant le séisme, Kai posta une vidéo sur « les défis qu'Haïti commençait à surmonter », souligne un ami.

Au-delà de son dévouement pour son travail, Kai était également un ami dévoué qui toucha la vie de nombreuses personnes.

Décrit comme quelqu'un « d'intelligent, de vif, de spirituel, de chaleureux, de franc, d'un grand soutien », qui ne se prenait pas au sérieux, Kai n'a jamais cessé de faire sourire ses amis.

« Pour ma part, Kai était synonyme de gaieté, d'amusement et de rire », explique un ami, qui le considère comme « l'un des êtres les plus merveilleux » qu'il ait rencontrés.

« Nous nous souviendrons toujours de Kai pour son incroyable sens de l'humour et sa capacité à rire de luimême », écrit un autre ami.

Excellent cuisinier, Kai était aux petits soins pour ses amis qu'il invitait à des dîners et à des jeux de société. Il était également passionné de voyages. Il a d'ailleurs laissé ses empreintes dans 47 pays.

Kai laisse derrière lui ses parents, Dr. Jochen et Ursula Buchholz, sa soeur Antje Buchholz, et sa petite amie de longue date Robyn Carter.