ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Eustacio Cajucom Bermudez, Jr., 1972 - 2010

Sergent (Philippines)

Eustacio Cajucom Bermudez, Jr.

Le Sergent Eustacio Cajucom Bermudez, Jr., originaire des Philippines, appartenait au 13ème Contingent philippin de maintien de la paix en Haïti lorsqu'il perdit la vie au cours du séisme du 12 janvier 2010.

En 1990, Eustacio survécut à un tremblement de terre de grande ampleur qui détruisit le bâtiment du Christian College de Cabanatuan City aux Philippines, où il était scolarisé à l'époque.

Après avoir été enseveli pendant plusieurs heures sous les décombres avec 300 autres étudiants, il fut secouru et s'en tira avec quelques contusions. Après s'être engagé dans l'armée en 1991, il suivit de nombreuses formations militaires : cours élémentaires de pilotage, cours sur les opérations spéciales, cours de ‘jumpmaster' (superviseur des parachutistes).

Avant d'être déployé en Haïti où il fut assistant à la Section de la conduite et de la déontologie et de la discipline, Eustacio intégra le Régiment des forces spéciales de l'Armée philippine.

Il reçut diverses récompenses militaires, notamment la médaille de la Croix de bronze, la médaille de l'action civique militaire et plusieurs médailles militaires.

Un collègue en Haïti décrit Eustacio comme quelqu'un de « fiable, de coopérant et d'assidu dans sa manière travailler ».

Le lieutenant-colonel Brawner Jr., porte-parole des Forces armées a déclaré pour sa part : « Il faut bien mourir un jour mais la mort n'effacera pas ce nom qui marquera à jamais les Forces armées et la nation philippines. »

La femme d'Eustacio, Ruby Jean, explique qu'elle lui avait parlé la veille du séisme et qu'il lui avait dit qu'ils célèbreraient leur 38ème anniversaire le mois suivant, à son retour aux Philippines. Il lui avait également dit qu'il avait déjà acheté des souvenirs d'Haïti pour leur famille.

La Présidente Gloria Macapagal-Arroyo et le Ministre des affaires étrangères Alberto Romulo étaient présents lorsque les dépouilles du Sergent Bermudez et de trois autres philippins qui ont péri dans le cadre de leur travail pour la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), ont été rapatriées à l'aéroport de Manille, le 2 février 2010.

Le Sergent Bermudez et ses collègues ont été décorés, à titre posthume, de la médaille militaire du mérite et de la médaille des Nations Unies en l'honneur de leur « engagement envers la paix et la sécurité et des services rendus à notre nation et au monde entier ».

Eustacio laisse derrière lui sa femme, Ruby Jean, sa fille, sa mère et quatre soeurs.