ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

In Memoriam - En mémoire des membres de la famille des Nations Unies
qui ont perdu la vie dans le tremblement de terre
qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010

Ann Barnes, 1950 - 2010

Assistante personnelle du Chef de la Police (Royaume-Uni)

Ann Barnes

Ann Barnes, originaire du Royaume-Uni, a consacré les 25 dernières années de sa vie à l'ONU. Elle était Assistante personnelle du Commissaire de police de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Originaire de Leigh-on-Sea (Essex) Ann intégra l'ONU en 1984 en tant qu'Assistante personnelle du Secrétaire général adjoint de l'époque, Sir Brian Urquhart.

Elle passa 17 ans de sa carrière dans sept missions de maintien de la paix. Ses amis et collègues qui l'ont connue dans de nombreux pays dans le monde gardent d'elle de merveilleux souvenirs.

« Elle menait une vie fascinante et avait le courage de se rendre dans des lieux où beaucoup de femmes n'auraient jamais envisagé d'aller », explique un ami. « Elle a consacré sa vie à la paix ».

Tels que les décrivent les amis et collègues d'Ann, son esprit enjoué, son humour et sa gentillesse les avaient profondément touchés.

« Je me souviendrai de la fois où Ann m'a accueilli dans le cadre d'une mission de maintien de la paix en 1991. Elle était tellement drôle et pleine de vie, une collègue formidable et une employée qui se consacrait au maintien de la paix », souligne un collègue.

« Son sourire amical m'a touché lorsqu'elle m'a accueillie pour la première fois dans son bureau », explique un autre collègue recruté par Ann pour travailler pour la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République du Congo (MONUC). « Je ne peux pas croire à quel point le sourire fabuleux et constant d'Ann me manque ».

Au cours de ses voyages, Ann, qui parlait couramment anglais et français, laissa ses empreintes à Chypre, au Mozambique, en Croatie, en République centrafricaine, en Sierra Leone, en République démocratique du Congo et, bien sûr, en Haïti.

« Elle aimait véritablement travailler sur le terrain », rappelle un collègue. Selon lui, cette passion la poussa à quitter son poste de New York et à poursuivre sa carrière sur le terrain.

Outre le dernier poste qu'elle occupait depuis 2006, Ann travailla étroitement avec de nombreux hauts fonctionnaires des Nations Unies. Elle fut Assistante personnelle des Représentants spéciaux en Haïti de 2004 à 2006, en Sierra Leone de 2000 à 2002, et en République centrafricaine de 1998 à 2000. Elle fut également Assistante personnelle du Secrétaire général adjoint aux affaires politiques de 1995 à 1996.

Sa personnalité « enjouée et radieuse » ainsi que son professionnalisme lui valurent le respect de ceux qui travaillèrent avec elle.

« Elle était toujours gaie et exubérante dans son travail souvent ardu et difficile », explique un collègue. Ann était « très professionnelle », explique un autre collègue, qui ne « la connaissait pas dans la vie privée », mais qui se souvient très bien d'elle.

Ann laisse derrière elle sa soeur Irene Marquet et son partenaire Bruno Pittiani.