Terre, ressources naturelles et conflits : De la malédiction à l'opportunitéUn partenariat UE-ONU à l'œuvre

Drapeau de l'Union européenne

Il est fort probable que les défis liés à la prévention, à la gestion et à la résolution des conflits induits par les ressources naturelles soient des facteurs déterminants de la paix et de la sécurité mondiales au 21ème siècle. Des tendances mondiales telles que l'évolution démographique, l'augmentation de la consommation, la dégradation de l'environnement et le changement climatique exercent des pressions considérables et potentiellement insoutenables sur la disponibilité et la possibilité d'utiliser des ressources naturelles telles que la terre, l'eau et les écosystèmes.

Le message du Secrétaire général Ban Ki-moon à l'occasion de la Journée internationale pour la prévention de l'exploitation de l'environnement en temps de guerre et de conflit armé rappelait que « depuis 1990, au moins 18 conflits violents ont été alimentés par l'exploitation de ressources naturelles telles que le bois, les mines, le pétrole et le gaz. Parfois, ils trouvent leur origine dans la destruction de l'environnement et la marginalisation des populations locales qui ne bénéficient pas des avantages économiques de l'exploitation de ces ressources ».

Photo : PNUE

Face à ces difficultés et à ces risques, l'Union européenne (UE) et l'Organisation des Nations Unies (ONU) ont conclu un partenariat en 2008 destiné à renforcer les capacités en matière de prévention des conflits et de gestion des terres et des ressources naturelles. L'objectif de ce partenariat était d'élaborer et de mettre en œuvre un projet stratégique réunissant plusieurs institutions et axé sur le renforcement des capacités des acteurs nationaux, du système des Nations Unies et de l'Union européenne à éviter que la terre et les ressources naturelles ne contribuent à alimenter des conflits violents.

L'Équipe-cadre PDFinterinstitutions d'action préventive des Nations Unies gère le projet mondial conjoint ONU-UE financé par l'Instrument de stabilité de l'Union européenne, qui réunit des agences et des départements de l'ONU (DEAS, DAP, BACP, ONU-HABITAT, OIM, PNUD et PNUE) pour aider les pays à mieux gérer les ressources naturelles afin de prévenir les conflits et consolider la paix.

Le partenariat UE-ONU a élaboré un certain nombre de notes d'orientation pratiques et de modules de formation portant sur la terre et les conflits, les industries extractives et les conflits, les ressources renouvelables et les conflits, le renforcement des capacités en matière de gestion des ressources naturelles et de prévention des conflits dans les pays richement dotés en ressources naturelles. Le partenariat a également réalisé une analyse intitulée Inventaire des capacités, qui dresse l'état des lieux des capacités disponibles pour la gestion consensuelle et durable des terres et des ressources naturelles au sein du système des Nations Unies.

Des modules interactifs en ligne ont également été élaborés sur la base des Notes d'orientation afin de transmettre plus spécialement ces connaissances et ces compétences au personnel travaillant sur le terrain aussi bien à l'ONU qu'à l'Union européenne, ainsi qu'au personnel concerné au siège et aux partenaires dans les pays. Le programme de formation en ligne commence par un tour d'horizon global qui permet de mieux comprendre le lien entre ressources naturelles et conflits. Le deuxième module traite plus précisément de la terre et des conflits, tandis que les troisième et quatrième modules concernent respectivement les industries extractives et les conflits et les ressources renouvelables et les conflits.

Les modules ont été conçus à l'intention des partenaires dans les pays, des institutions publiques, de la société civile et du personnel de l'UE et de l'ONU intervenant sur le terrain, mais aussi du personnel basé au siège, dans l'espoir d'améliorer les connaissances et les compétences en matière de prévention des conflits naturels induits par les ressources naturelles.

Nous avons le plaisir de partager tous ces documents sur ce site web et espérons que cette initiative contribuera à une meilleure gestion des conflits liés à la terre et aux ressources naturelles.