Terre, ressources naturelles et conflits : De la malédiction à l'opportunitéUn partenariat UE-ONU à l'œuvre

Drapeau de l'Union européenne

Côte d’Ivoire

La Côte d'Ivoire est affligée de conflits et d'instabilité depuis la crise post-électorale de 2010 lorsque le président sortant n'a pas accepté sa défaite, ouvrant la voie à des mois de violence et de troubles. Aujourd'hui, ce pays d'Afrique de l'Ouest, qui abrite la plus importante biodiversité de la région, qui regorge de vastes gisements de minéraux et qui tire d'importants revenus des exportations de cacao, cherche à établir une feuille de route pour la consolidation de la paix et son redressement économique. La feuille de route vise à apporter des réponses à la problématique de la gouvernance de l'environnement et des ressources naturelles à l'échelle nationale, condition préalable au développement durable et à la prévention des conflits.

Le Gouvernement ivoirien, par le biais de son ministère de l'Environnement et du développement durable, a invité le PNUE à entreprendre une Évaluation environnementale post-conflit EN afin de procéder à des analyses systématiques et quantitatives de l'environnement et des ressources naturelles grâce à la télédétection, à l'échantillonnage environnemental et à l'évaluation institutionnelle. Le PNUE se penchera également sur les liens entre les ressources naturelles et les conflits, à commencer par les liens historiques et ceux qui pourraient éventuellement se créer à l'avenir. Le PNUE entend déterminer comment transformer la gestion des ressources naturelles en opportunités de consolidation de la paix et de développement durable sans créer de nouvelles sources de tension ou nuire à l'environnement. Il évaluera également les questions transversales que sont le changement climatique, les autres risques de catastrophe et la parité hommes-femmes.


Photo: PNUD

Cette approche d'évaluation intégrée aidera le Gouvernement ivoirien, les institutions internationales, les ONG et les organisations de la société civile à orienter leurs ressources d'une manière qui permettra de soutenir directement la prévention des conflits et la réduction des risques de catastrophe EN.

Les résultats, qui seront publiés fin 2013, incluront :

  1. L'Évaluation environnementale post-conflit (EEPC) - Cette évaluation dressera l'état des lieux de l'environnement de la Côte d'Ivoire dans des secteurs cruciaux et recommandera des mesures opérationnelles, institutionnelles et juridiques.
  2. Une analyse des opportunités et des risques concernant la terre, les ressources naturelles et l'environnement urbain, qui recensera : les opportunités de consolidation de la paix découlant de l'exploitation des ressources naturelles et de la gestion de l'environnement côtier et urbain, et les risques sociaux et environnementaux potentiels.
    Dans ce cadre, le PNUE procédera également à une évaluation de l'impact du récent conflit sur le plan de la dépendance des populations à l'égard de l'environnement et des ressources naturelles pour leur situation économique et sanitaire et pour leurs moyens de subsistance, et il évaluera également en quoi les ressources naturelles ont été associées au déclenchement, au financement et à l'entretien du conflit.
  3. Une série de cartes illustrant la couverture terrestre et l'occupation des sols dans les zones forestières, agricoles, urbaines, zones côtières et lagunaires.

Les évaluations précédemment réalisées par le PNUE peuvent être consultées en ligne.