Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde!

Contexte

'Sphère dans une sphère', sculpture en bronze d'Arnaldo Pomodoro, mesurant 3.3 mètres de diamètre, cadeau du gouvernement italien aux Nations Unies. Cette sculpture se trouve dans le parc des Nations Unies, à côté de l'entrée des visiteurs.

L'objectif de ce portail est de rassembler en un seul site toutes les informations du système des Nations Unies sur la grippe aviaire et sur le risque pandémique qu'elle représente.

Le portail est géré par le bureau du Coordonnateur principal du système des Nations Unies pour les grippes aviaire et humaine (UNSIC) [EN].

Le Département de l'information des Nations Unes gère les demandes des médias pour l'UNSIC et coordonne les campagnes de communication de l'ONU sur les problèmes posés par la grippe aviaire.

Historique

Depuis 2003, une épidémie dévastatrice de grippe aviaire provoquée par le virus hautement pathogène H5N1 affecte de nombreux élevages de volailles en Asie, au Moyen-Orient, en Europe et en Afrique. Plus d'une centaine de personnes ayant été en contact direct avec des oiseaux infectés sont décédées; la plupart des cas sont survenus chez des enfants et de jeunes adultes sains.

Au total, plus de 200 millions de poulets sont morts, abattus pour arrêter la propagation du virus ou tués par la maladie, ce qui a provoqué, pour les aviculteurs, des pertes s'élevant à des milliards de dollars.

La grippe aviaire est une maladie contagieuse qui affecte les animaux. Elle est provoquée par un virus qui normalement n'infecte que les oiseaux. Jusqu'à présent, le virus de la grippe aviaire n'a infecté l'homme qu'en de rares occasions, mais les chercheurs sont préoccupés car il pourrait infecter les populations et facilement se propager d'une personne à une autre. La circulation importante du virus de la grippe aviaire chez les animaux augmente ce risque.

La lutte mondiale contre la grippe aviaire, ainsi que contre une éventuelle pandémie de grippe humaine se concentre sur :

  1. Le contrôle du virus de la grippe aviaire chez les animaux domestiques (principalement les poulets et canards) grâce à une meilleure détection du virus, une surveillance et un renforcement des services vétérinaires; l'objectif est de réduire les pertes économiques du secteur de la volaille, limiter les cas humains sporadiques et réduire la probabilité d'une éventuellepandémie de grippe humaine;
  2. La préparation à une pandémie de grippe humaine si les efforts préventifs ne fonctionnent pas. Les initiatives multisectorielles impliqueront les gouvernements, les institutions locales et régionales, des partenaires commerciaux et bénévoles, les médias et des organisations internationales pour développer les plans de préparation et d'urgence.

Les plans nationaux concernant la grippe aviaire et humaine constituent le centre de l'intervention mondiale en cas de crise de la grippe aviaire.

Cependant, plusieurs pays n'ont que des capacités techniques et financières limitées pour développer et mettre en œuvre leurs programmes, ils s'appuient de plus en plus sur le soutien technique des organisations de l'ONU.

Contact

M. Tim Wall, responsable de la Section du développement
tél : +1 212 963 5851
portable : +1 646 707 8568
Contactez M. Tim Wall